Les syndicats prêts au combat pour Vallourec : plusieurs mobilisations annoncées

La Voix du Nord,Publié le 08/05/2015

Mardi, les élections à l’aciérie auront lieu dans un climat un peu particulier. Quoi qu’il sorte des urnes, les syndicats devront s’unir pour organiser la lutte et être présents aux côtés des élus et de l’État dans les discussions nées du rendez-vous chez Emmanuel Macron, mercredi. Déjà, plusieurs mobilisations sont annoncées.

Affichage de  en cours...

Les salariés de l’aciérie et de la tuberie de Vallourec sont au chômage partiel jusqu’au 11 mai. Ils le seront une semaine par mois jusqu’au mois de juillet. Cet été, l’usine sera fermée pendant cinq semaines (contre trois et demi au temps de la prospérité).

Les syndicats de l’entreprise ont eu du mal à mobiliser les salariés et même à échanger avec eux. La direction de Vallourec a annoncé son plan de réorganisation deux jours avant le 1er Mai et donc cette période chômée.

Se mobiliser

« C’est un peu compliqué de voir des gens car les collègues ont profité de cette période pour faire un break et se changer les idées mais quand j’en croise en ville, ils me disent que ce n’est pas vrai et que ce n’est pas possible », raconte Philippe Burette, délégué syndical CGT à la tuberie et secrétaire adjoint du comité européen. La CGT a prévu de tracter lundi, jour de la reprise du travail et d’organiser « un mouvement de mauvaise humeur », mardi, jour des élections professionnelles à l’aciérie. Elle prévoit aussi de déposer un droit d’alerte.

Salvatore Benedetti, délégué syndical CFDT de l’aciérie et délégué central tubes France, a aussi bien du mal à entrer en contact avec ses collègues. Jeudi, il les a conviés pour discuter du plan social qui se prépare et étudier avec les militants les actions à mettre en place. Ils ont décidé d’une journée d’action dont la date sera communiquée plus tard à laquelle ils invitent les commerçants et les familles à participer.

Mardi, les élections à l’aciérie auront lieu dans un climat un peu particulier. Quoi qu’il sorte des urnes, les syndicats devront s’unir pour organiser la lutte et être présents aux côtés des élus et de l’État dans les discussions nées du rendez-vous chez Emmanuel Macron, mercredi.

Le 9 juin, l’USTM-CGT appelle à un large rassemblement

On connaissait l’appel du 18 Juin. Désormais, il y aura aussi l’appel du 9 juin lancé par l’USTM-CGT. L’union des syndicats des travailleurs de la métallurgie CGT appelle l’ensemble des salariés de la métallurgie à une grande journée d’action avec manifestation, à Valenciennes, « pour la défense de l’emploi, les augmentations de salaires générales et la sauvegarde et l’amélioration des conventions collectives ». Dans un communiqué de presse, Ludovic Bouvier, secrétaire général, évoque bien entendu le plan de restructuration présenté par Vallourec la semaine dernière et ses conséquences sur les sites de Saint-Saulve et d’Aulnoye-Aymeries : « Dans l’état actuel, ce sont au bas mot trois mille emplois directs et indirects qui sont menacés de disparaître. Cette annonce est inacceptable pour une région et des bassins d’emplois du Valenciennois et de la Sambre déjà fortement touchés par le chômage et la casse de l’industrie. » Et d’évoquer aussi les situations délicates chez Sambre et Meuse, à Feignies ; aux Forges de Fresnes, à Fresnes donc ; les menaces chez Alstom et Bombardier, SKF à Prouvy, Areva et Jeumont Electric en Sambre.Le 9 juin, Ludovic Bouvier espère un « rassemblement le plus large possible. Il est important de réagir ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s