Archives quotidiennes : 07/05/2015

Répression policière à la manifestation du 1er mai 2015 : Ne pas tolérer l’intolérable

Communiqué du CCMM-CSN :

Le Conseil central du Montréal métropolitain-CSN (CCMM-CSN) s’insurge contre les méthodes policières utilisées lors de la manifestation du 1er mai organisée par la Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC-Montréal).

Les vidéos diffusées sur le site de Radio-Canada ces dernières heures corroborent nos observations quant à l’intervention policière survenue sur la rue Sainte-Catherine, à l’angle du boulevard Robert-Bourassa, où nous avions pris place dans le cortège de la manifestation.

Lire la suite

Grève à la société Gaz de Tahiti

Polynésie 1ere, 7 mai 2015 :

Après l’Huilerie de Tahiti, Gaz de Tahiti est en grève du côté de Motu Uta. Désormais, la livraison des bonbonnes est ralentie.

Une rencontre a débuté ce matin à 11 heures entre les syndicats et la direction. Conséquence de ce mouvement : le dépôt de Motu Uta est complètement bloqué.
La production des bonbonnes de gaz est interrompue, pas leur livraison. Selon les grévistes, 100% des employés affectés à la production et au transport ont arrêté le travail.

Lire la suite

Imposante marche des travailleurs à Béjaïa

Le Temps d’Algérie, 7 mai 2015 :

La grève de deux jours (5 et 6 mai) à laquelle a appelé le Snapap a été couronnée par une imposante marche des travailleurs hier dans les rues du chef-lieu de wilaya.

En effet, des centaines d’ouvriers, notamment des corps communs et ouvriers professionnels, travaillant dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’enseignement supérieur et des collectivités locales ont défilé hier de la maison de la culture vers le siège de la wilaya afin d’exiger, pour la énième fois, la prise en charge de leurs revendications socioprofessionnelles. Ces manifestants, qui brandissaient des banderoles sur lesquels nous pouvions lire :

Lire la suite

Castelnau-Magnoac : Les facteurs en grève illimitée

La Dépêche, 7 mai 2015 :

À l’appel de la seule CGT, les facteurs du bureau sont en grève illimitée depuis le lundi 4 mai. Un préavis a été déposé pour cette première semaine de mai, il sera reconduit aussi longtemps que les postiers n’auront pas obtenu d’avancée significative dans leurs revendications.

Le conflit porte sur deux points : le non-remplacement d’un agent retraité sur deux qui viennent de partir à la retraite ; la réorganisation des tournées engendrée par ce poste supprimé. Selon les grévistes, le directeur de Lannemezan aurait refusé de les recevoir : «Il privilégie les économies à la qualité du service car il n’y a que très peu de clients à Castelnau et, pour le siège, ils ne comptent pour rien». Les grévistes ajoutent que le projet d’organisation de la direction ne permettra pas d’assurer une distribution de qualité : distribution tardive du courrier et tournées non assurées.

Besançon : Rassemblement contre les licenciements aux CDN (ADDSEA)

La ville de Besançon a décidé d’arrêter le financement du Service des Correspondants de Nuit à la fin de l’année 2015.

Ce sont en tout 20 postes qui sont concernés, 20 salariés qui risquent de perdre leurs emplois. Derrière chaque salarié menacé de licenciement, c’est souvent une famille et des proches qui sont touchés. Après des années de travail avec des horaires irréguliers et de nuit, des conditions de travail parfois difficiles, avec de nombreux accidents de travail, agressions verbales mais aussi physiques, les salariés du Service des Correspondants de Nuit continuent à exercer leurs missions et refusent d’être jetés du jour au lendemain pour aller pointer à Pôle Emploi.

100_1682

La mairie parle d’une création éventuelle d’un service de médiation, sans que l’on sache s’il sera géré par l’ADDSEA, sans que l’on sache non plus combien de postes seraient créés. Dans l’Est Républicain du 27 mars 2015, Danielle Poissenot, adjointe à la sécurité et à la tranquillité publique de la ville, non seulement confirme la fermeture prochaine du service, mais indique que « La ville examinera toutes les possibilités qu’elle aura pour prendre part à une ou deux embauches dans ses services » !

Aussi, les syndicats CGT, CFDT et FO de l’ADDSEA appellent l’ensemble des salariés de l’ADDSEA à débrayer le lundi 11 mai de 15 h 30 à 18 h 30 pour rejoindre, à l’occasion du prochain conseil municipal, nos collègues correspondants de nuit à 16 h 30 devant l’hôtel de ville, Place du 8 septembre à Besançon.

Lire la suite