Ontario: grève des enseignants du primaire lundi

Radio Canada, 5 mai 2015 :

Des dizaines de milliers d’élèves du primaire en Ontario, incluant ceux du Conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB), pourraient être privés de cours à partir de lundi, à cause de « mesures de grève » des enseignants.

La Fédération des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario (FEEO) confirme que les 32 conseils scolaires où ses membres travaillent seront touchés, mais refuse de préciser si le débrayage sera temporaire ou illimité ou s’il pourrait s’agir d’une grève du zèle.

Le syndicat précise qu’il donnera plus de détails cette semaine, une fois qu’il aura discuté avec ses 76 000 membres, qui ont le droit de débrayer à partir de dimanche.

Le président de la FEEO passe sous silence toute question monétaire dans son communiqué, mettant l’accent notamment sur la taille des classes, que le gouvernement voudrait accroître.

«Le gouvernement veut mettre en péril l’habileté des enseignants à faire ce qui est le mieux pour nos élèves.» — Sam Hammond, président de la FEEO

La FEEO cite les pommes de discorde suivantes dans les négociations contractuelles :

– Retirer toute référence à la taille des classes dans les conventions collectives
– Déterminer comment les enseignants devraient utiliser leur temps de préparation de classe
– Éliminer les pratiques actuelles d’embauche que les conseils scolaires doivent suivre (fondée sur l’ancienneté, une politique dont nombre de jeunes enseignants se sont plaints)
– Les syndiqués tentent vraisemblablement de profiter des dernières semaines de l’année scolaire pour faire pression sur le gouvernement. Les libéraux ont déjà indiqué qu’ils n’avaient pas d’argent pour des hausses salariales, en raison du déficit provincial de 8,5 milliards de dollars.

En 2012-2013, les enseignants du primaire avaient lancé des grèves tournantes, menant à la suspension des cours un peu partout en Ontario.

Double grève

Les membres de la Fédération des enseignants des écoles secondaires de l’Ontario font déjà la grève dans trois régions (Peel, Durham et Sudbury). Au total, 67 000 élèves du secondaire sont privés de cours actuellement.

Pour leur part, les écoles franco-ontariennes ne sont pas touchées pour l’instant, leurs enseignants appartenant à un autre syndicat.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s