Le dépôt de bus bloqué à Nîmes

Midi Libre, 5 mai 2015 :

L a grève à la Société des transports départementaux du Gard (STDG) se poursuit. Le blocage du dépôt de l’avenue Bompard entraîne de nouvelles perturbations, ce mardi, sur les réseaux Tango et Edgard.

Le personnel de la Société des transports départementaux du Gard (STDG) entame sa deuxième semaine de grève. Selon la CGT à l’origine de ce mouvement et le syndicat Sud, plus de 80 % du personnel – conducteurs, contrôleurs, personnels administratifs – étaient en grève ce lundi.

Les grévistes ont été reçus par Olivier Gaillard, conseiller départemental, et le sous-préfet du Vigan, Gilles Bernard. Les salariés réclament une augmentation de 1,5 % de leur salaire. « Lors des négociations annuelles obligatoires (NAO), la seule proposition qu’on nous a faite, c’est le blocage des salaires », rappelle Hodni Serhene, délégué du personnel CGT. Reprise par Transdev, la STDG est l’une des 23 entreprises qui assure les transports en car dans le Gard, soit 50 % du trafic. STDG assure enfin 20 % du réseau Tango.

Les négociations n’ayant pas abouti, le mouvement se poursuit donc ce mardi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s