Archives quotidiennes : 05/05/2015

Ontario: grève des enseignants du primaire lundi

Radio Canada, 5 mai 2015 :

Des dizaines de milliers d’élèves du primaire en Ontario, incluant ceux du Conseil scolaire public anglais de Toronto (TDSB), pourraient être privés de cours à partir de lundi, à cause de « mesures de grève » des enseignants.

La Fédération des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario (FEEO) confirme que les 32 conseils scolaires où ses membres travaillent seront touchés, mais refuse de préciser si le débrayage sera temporaire ou illimité ou s’il pourrait s’agir d’une grève du zèle.

Lire la suite

Publicités

Les salariés des Brasseries de Bourbon en grève

Le Journal de l’Ile de La Réunion, 5 mai 2015 :

Des négociations salariales qui n’avancent pas, voilà qui agace les salariés des Brasseries de Bourbon, qui ont entamé un mouvement de grève depuis ce matin, 4 heures.

Dans le cadre des NAO (négociations annuelles obligatoires), ceux-ci ont demandé une revalorisation des salaires depuis le 13 mars dernier. Mais devant la lenteur de l’avancée de ces négociations, à l’appel du syndicat CFDT, les salariés ont décidé de provoquer eux-mêmes l’accélération de ces discussions avec cette grève, qui touche les deux sites de production de l’entreprise, à Saint-Denis et à Saint-Pierre.

Lire la suite

PSA : Varin touchera bien une retraite chapeau

AFP, 5 mai 2015 :

L’ancien président du directoire de PSA Philippe Varin touchera bien une retraite chapeau de près de 300.000 euros par an, selon des informations de presse.

L’ancien président du directoire de PSA Philippe Varin, qui a quitté la tête du groupe automobile début 2014, touchera bien une retraite chapeau de près de 300.000 euros par an, alors même qu’il avait déclaré y renoncer, révèlent des informations de presse mardi.

Lire la suite

L’équipementier Delphi supprime 330 emplois à La Rochelle

Les Echos, 5 mai 2015 :

L’équipementier automobile américain a annoncé lundi en Comité central d’entreprise son intention de fermer fin 2016 son site de La Rochelle.

L’équipementier automobile américain Delphi a annoncé lundi en Comité central d’entreprise son intention de fermer fin 2016 son site de La Rochelle, entraînant la suppression de 330 emplois, a-t-on appris mardi de source syndicale. L’officialisation de cette fermeture devrait intervenir le 13 mai et un premier plan de sauvegarde de l’emploi prévoit une centaine de départs dès la fin 2015. Les autres suppressions de postes interviendront au fil de l’année 2016.

Lire la suite

Saint-Denis : Des grévistes s’introduisent dans le bureau du patron de la SNCF

BFM TV, 5 mai 2015 :

Des salariés d’une compagnie de bus de banlieue parisienne détenue par la filiale de la SNCF Keolis, en grève depuis lundi, ont occupé quelques heures le bureau de Guillaume Pepy ce mardi.

Ils ont finalement été délogés. Mais ils ont occupé plusieurs heures le siège de la SNCF à Saint-Denis. Une soixantaine de salariés d’une compagnie de bus de banlieue parisienne détenue par Keolis (groupe SNCF), en grève depuis lundi, ont fait irruption dans le bureau du président, ce mardi, en l’absence de ce dernier, a indiqué une source.

Lire la suite

Grève historique du rail et radicalisation des luttes en Allemagne

Les Echos, 5 mai 2015 :

La compagnie Deutsche Bahn fait l’objet d’un mouvement social de six jours.

Du mais vu. Pendant six jours, les Allemands vont devoir se passer au moins en partie du rail, suite à un mouvement de grève du syndicat des conducteurs de train (GDL). Ce huitième arrêt de travail depuis le début des négociations , il y a dix mois, illustre la radicalisation des conflits sociaux en Allemagne, pourtant connue pour la qualité d’un dialogue social cité en exemple à l’étranger, notamment en France.

Lire la suite

Forte mobilisation des cheminots en Allemagne

Le Monde, 5 mai 2015 :

La compagnie du rail allemande Deutsche Bahn – équivalent de la SNCF – a annoncé qu’environ deux tiers des liaisons grandes lignes et un tiers des liaisons régionales étaient annulées mardi 5 mai en raison d’une grève des conducteurs.

Le mouvement, qui a débuté lundi 4 mai après-midi pour le fret et mardi à minuit pour les voyageurs, doit se prolonger jusqu’à dimanche 9 heures. Dans la nuit, la Deutsche Bahn a mis à disposition des voyageurs des trains pour qu’ils puissent y dormir, dans les gares de Munich, Hambourg, Berlin et Francfort.