Colère ouvrière aux Emirats Arabes Unis

Le Figaro, 13 avril 2015 :

Des ouvriers ont incendié un site de construction et 17 véhicules aux Emirats arabes unis, indique aujourd’hui le quotidien The National. Cet acte fait suite à la mort d’un de leurs collègues, tombé du 5e étage d’un bâtiment. La thèse du suicide n’est pas écartée.

Les autorités ont observé un mutisme total sur ces incidents survenus samedi soir à Ras Al Khaïmah, et qui ont été marqués par des actes de vandalisme et de pillage sur le site de l’Emirates National School, selon le journal. Des générateurs, des citernes de carburant et des bureaux ont été incendiés, a ajouté The National, précisant que des routes ont été bloquées et que la police a été déployée en nombre pour contenir les violences.

Une enquête a été ouverte. Le journal n’a pas révélé le nom de l’entreprise qui emploie les ouvriers en colère. La question des travailleurs migrants fait régulièrement l’objet de controverses dans le Golfe. Ils sont des millions, venus notamment des pays d’Asie du sud, et leurs conditions de travail sont souvent dénoncées à l’étranger par des syndicats et des organisations de défense des droits de l’Homme.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s