Grève à la CMT: 20 ouvrières expulsées

L’Express, 2 avril 2015 :

La grève des 1 300 ouvrières bangladaises de la Compagnie mauricienne de textile (CMT) a connu un dénouement brutal, ce jeudi 2 avril. Des éléments de la police régulière, de la Special Supporting Unit et de la Special Mobile Force ont procédé à l’arrestation de plusieurs grévistes vers les 14 h 30.

Certaines de ces femmes ont été empoignées de manière assez brutale et précipitées dans des véhicules des forces de l’ordre. Dans la confusion, des coups auraient été échangés de part et d’autre. Il y aurait eu une vingtaine d’arrestations.

Contacté, un officiel du ministère du Travail explique que cette grève était illégale, et que les 20 ouvrières arrêtées seront déportées dès ce vendredi 3 avril. Nazma Akter, dont la disparition avait provoqué un mouvement de protestation de la part de ses collègues, fera aussi partie du lot. Elle aurait également refusé de reprendre le travail. La disparue a été retrouvée ce matin à Curepipe.

Pour rappel, hier, une délégation ministérielle été intervenue pour leur parler et les convaincre à mettre fin à l’ordre de grève. Un ultimatum et des menaces d’arrestation des meneurs de la protestation ont été émis du côté mauricien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s