BPCE : les salariés manifestent pour un « salaire décent »

CBanque, 24 mars 2015 :

Près de 500 salariés en grève se sont rassemblés mardi devant le siège du groupe BPCE (Banque Populaire, Caisse d’Epargne…) à Paris, pour réclamer « un salaire décent » et « retrouver de bonnes conditions de travail ».

Depuis la naissance du deuxième groupe bancaire français, en 2009, c’est la première fois que l’ensemble des syndicats (CFDT, Unsa, CGT, CFTC, FO, CFE-CGC/SNB, SUD Solidaire), venus avec banderoles, sifflets et drapeaux devant le bâtiment de l’avenue Pierre-Mendès-France (13e arr.), appellent à la grève.

Les employés se mobilisent pour dénoncer « la pression permanente » liée à la politique commerciale, où il faut toujours « faire encore mieux que la veille », et « la dégradation permanente des conditions de travail due à la baisse des effectifs », a indiqué à l’AFP Denis Boutin, coordinateur national CFDT (majoritaire). L’argument de la direction, qui affirme que l’emploi est stable au sein du groupe, ne tient pas, selon lui. « Ils ont beaucoup baissé les effectifs dans les sièges administratifs, c’est autant de boulot qui revient dans les agences », où « le client est mécontent du service et de l’accueil », rétorque-t-il.

Autre motif de « colère » des salariés : l’absence d’augmentations de salaires « générales et pérennes » en 2015 dans les deux principales branches, Banque Populaire et Caisse d’Epargne (moins de 68.000 salariés).

La charge de travail, un « sujet de vigilance »

La grève, peu habituelle dans le monde bancaire, est une « expression de colère » de la part des collaborateurs qui n’ont « rien » reçu lors des négociations annuelles obligatoires (NAO) tenues au niveau national, explique Gilles Desseigne, secrétaire général de la fédération Unsa banque (2e syndicat de la BPCE). « 50 nuances de rien pour la NAO », « Maintien des emplois, des sites et des agences »: les affiches collées sur la façade du siège rappelaient les revendications des syndicats, unis derrière une même banderole : « Le groupe BPCE en grève pour retrouver de bonnes conditions de travail, travailler pour un salaire décent et (pour) une politique commerciale respectueuse des clients ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s