La grève continue à Athis-Cars

Essonne Info, le lundi 9 mars 2015

Deuxième semaine de grève qui débute dans les bus de la société Athis-Cars. Les lignes sont fortement perturbées ce lundi 9 mars.

Le mouvement de grève sur les salaires continue chez les conducteurs de la société Athis-Cars du groupe Keolis . Les négociations n’ont pas permis d’aboutir entre la direction et les représentants du personnel, qui jugent insuffisantes les mesures proposées.

En fin de semaine dernière, la direction indiquait avoir « proposé un calendrier de trois réunions pour aborder les conditions de travail. La Direction a amélioré sa proposition de revalorisation salariale ».

Bus

Les salariés grévistes dénoncent ainsi les conditions de travail, devenues « très compliquées » et souhaitent revenir sur la revalorisation de leur salaire. « Cela faisait quelques temps déjà que nous faisions remonter nos revendications à la direction, note le représentant FO. Seulement, les différentes rencontres n’ont pas été fructueuses, d’où l’action entamée ce lundi ». « C’était le dernier recours que nous avions », assure un autre chauffeur de bus.

Les grévistes ont obtenu de la part de la direction une augmentation de 0,45% des salaires lors des précédentes réunions. Trop peu pour les salariés. « Par rapport aux salaires des employés des deux autres sites du groupe basés à Morangis et Brétigny, il y a des distorsions. Disons que nous sommes les moins bien payés du groupe, explique un représentant du personnel. Nous demandons une revalorisation plus haute, d’autant plus que le groupe réalise d’énormes bénéfices chaque année ».

Cette augmentation salariale, les employés la veulent également pour prendre en compte les conditions de travail que certains jugent être « déplorables ». « Pour 6 heures de service passées au volant, nous avons droit à 20 minutes de pause. C’est une coupure nécessaire pour nous. Cela nous permet d’éviter d’accumuler la fatigue. Or, avec le trafic important sur ces routes situées en milieu urbain, nous n’avons plus le temps de prendre de pause. Avec les retards accumulés sur les routes, nous devons reprendre de suite », lâche un conducteur. « Ce manque de pause est très dangereux pour nous, les usagers que nous transportons et les automobilistes que nous croisons. Le risque d’accident peut être multiplié », reprend un de ses collègues. C’est pourquoi ils demandent un réaménagement de leurs horaires, afin qu’ils puissent bénéficier de temps de battement plus longs entre chaque service.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s