Saint-Dizier : Appel à la grève au CHAC mercredi

La Dépêche, 7 mars 2015 :

Drapeaux, piquets de grève et autres slogans avaient été remisés depuis 2010, date de la dernière grève au CHAC, à Saint-Lizier, en réaction au plan de retour à l’équilibre alors projeté.

Mercredi, l’intersyndicale a décidé de rompre cette trêve, appelant à un débrayage l’ensemble des personnels du CHAC mercredi. Yvan Dupont, secrétaire général du syndicat CGT du CHAC, et Isabelle Lartigue, son homologue chez FO, les deux syndicats majoritaires, évoquent les raisons de ce mouvement qui coïncide avec l’arrivée d’un nouveau directeur, Didier Lafage (toujours en poste partagé au CHU de Toulouse), chargé d’assurer la transition avant l’arrivée, dans six mois, du remplaçant de Jean-Matthieu Defour.

«Il s’agit d’un vrai recul social», invoque le leader de la CGT, tract de revendication à la main, qui cite le non-renouvellement de postes de contractuels. Tous les services sont concernés (la blanchisserie, la restauration, les ateliers, la chirurgie, l’Ehpad ou encore l’UCC), alors que le volume d’heures supplémentaires élevé témoigne d’un personnel déjà insuffisant. «Le nouveau directeur fait le tour des services pour évaluer où passer un coup de rabot.»

Conséquence directe des directives nationales qui prévoient des coupes sombres dans les budgets des hôpitaux publics, le CHAC et ses 65 % de masse salariale sont visés. D’autant que le déficit de l’établissement, jusqu’alors de 2 millions d’euros, aurait doublé, selon la nouvelle direction, malgré les efforts passés et sans que les syndicats n’en aient été alertés. «On est là pour soigner les patients, pas les déficits», lance Yvan Dupont. «Ça ne va pas s’arranger avec le passage à la T2A du service psychiatrie.» Régularisation de la durée annuelle des heures travaillées, pérennisation des services du CHAC, maintien des investissements sont aussi dans le panier de revendications. Les syndicats déplorent enfin l’absence de dialogue social et de toute concertation, qui les «met au pied du mur. On a déclenché cette grève pour forcer le directeur à s’expliquer, il ne nous a pas donné suite».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s