Bamako : Grogne à l’hôpital Gabriel Touré

Mali Web, 5 mars 2015 :

En manque de tout pour satisfaire les patients, le Comité syndical du CHU Gabriel Touré envisage une grève de 48 heures à partir du lundi 9 mars 2015, à 00h. L’information a été donnée au cours d’une conférence de presse animée le mardi dernier.

Depuis un certain temps, le Centre hospitalier universitaire Gabriel Touré est confronté à un manque criard de matériels de travail. Malgré les différents préavis de grève, le mal persiste, affirme le Secrétaire général du Comité syndical de l’hôpital, Dr Loséni Bengaly. Au regard de cette dégradation exponentielle du cadre de travail et de vie du personnel, indiquera-t-il, le syndicat a déposé, le 19 février, sur la table du gouvernement un préavis de grève de 48 heures. Si rien n’est fait d’ici le 9 mars, a-t-il averti, la grève sera effective.

Faut-il le souligner, dans le présent préavis de grève, ce sont les mêmes revendications qui refont surface. Par conséquent le bureau du syndicat revendique les points suivants: abroger la décision d’affectation du secrétaire général du comité syndical et le maintenir au CHU-Gabriel Touré en le rétablissant dans ses droits, nommer les représentants du personnel au conseil d’administration de l’hôpital conformément à l’article 60 de la loi 02-50 AN-RM portant modalités d’organisation et de fonctionnement de l’hôpital, mettre le personnel contractuel payé sur fonds propre dans ses droits par le paiement sans délai des indemnités de résidence et augmentation de la valeur indiciaire récemment accordées à leurs collègues payés sur le budget d’Etat, la sécurisation de leurs salaires en s’impliquant dans le processus en cours de leur versement dans la Fonction publique d’Etat, assainir et rendre transparente la gestion de l’hôpital, arrêter les recrutements par népotisme et trouver une solution adéquate au manque préjudiciable de personnel de qualité dont souffre l’hôpital. A cela s’ajoute la réparation de l’ascenseur ou acheter un nouveau pour améliorer les commodités d’accès aux bureaux et salles de consultations, doter l’hôpital d’un minibus, doter la maintenance de moyens indispensables à son travail et l’associer à tous les processus d’acquisition ou de maintenance de matériels et d’équipements, améliorer les conditions de la garde par l’aménagement des salles de garde, la révision de la quantité et de la qualité des plats offerts, mettre à la disposition du personnel le matériel bureautique nécessaires tels que les gants, les potences, les chariots, les brancards, les tensiomètres, les chaises, les armoires, les stéthoscopes, les glucomètres, l’échographes-cœur, l’appareil EEG, le matériel de kinésithérapie et les climatiseurs. Et, enfin, aménager et équiper un siège pour le syndicat, mettre en œuvre au sein de l’hôpital l’exercice des activités personnalisées conformément aux articles 76 et 77 de la loi hospitalière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s