Mauritanie : poursuite de la grève à la SNIM

VOA, 24 février 2015 :

Les travailleurs de la mine ont lancé la grève depuis plus de trois semaines dans la principale mine de fer de Mauritanie, à Zouerate, dans le Nord.

snim2

Le mouvement est suivi par près de 91% des travailleurs et risque dans quelques jours de contraindre les autorités à fermer la mine, d’après le secrétaire général du syndicat, Mohamed Abdallahi.

La grève paralyse l’essentiel de la production de fer du pays qui est faite du site qui est exploité par la Société nationale industrielle et minière (Snim).

Le porte-parole de la Snim, Samba Mbari, a qualifié le mouvement de grève illégale car lancé sans préavis « à un moment inopportun, où le prix du fer est en chute libre et où seules les sociétés qui parviennent à réduire leurs charges peuvent survivre à la crise », a argué M. Mbari.

La Snim a en conséquence procédé au licenciement de 191 grévistes, selon son tableau d’affichage consulté par une source locale contactée par l’AFP.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s