La Guinée s’achemine vers une grève générale à partir du 6 mars

Afrique Zoom, 21 février 2015 :

Au cours d’une conférence de presse animée ce samedi 21 février 2015 à Conakry, des centrales syndicales ont renouvelé leur menace de déclencher une grève à partir du 6 mars si jusque-là, les autorités ne baissent pas le prix du carburant à la pompe à 6000 GNF.

Estimant que l’Etat profite de la baisse du prix du carburant sur le marché international pour s’enrichir au détriment de la population, ces centrales syndicales appellent le gouvernement à baisser davantage le prix du carburant à la pompe. “Nous nous sommes rendus compte qu’il y’a une baisse sur le marché mondial et partout en Afrique de l’Ouest”, déclare un responsable syndical.

Suite à cette baisse du prix du carburant sur le marché international, les autorités guinéennes ont récemment décidé de la diminution du prix local. Le prix du litre est passé de 10.000 à 9.000 GNF.

La COSATREG et les autres centrales syndicales qui l’accompagnent pensent que cette baisse est trop petite par rapport à celle qui s’est opérée au niveau international. Elles exigent donc que le litre soit plutôt vendu à 6000 GNF.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s