Archives quotidiennes : 22/02/2015

Sanofi. Un bonus de bienvenue de 4 M d’euros pour le nouveau patron

Après les retraites chapeaux, voici les bonus de bienvenue. Pour prendre la tête de Sanofi, Olivier Brandicourt se voit offrir un chèque de 2 millions d’euros. Et 2 millions de plus s’il reste en fonction au premier janvier 2016. La CGT est en colère.

Olivier Brandicourt, le nouveau patron de Sanofi va recevoir un bonus de bienvenue de 4 M€ | DR.

Olivier Brandicourt, le nouveau patron de Sanofi va recevoir un bonus de bienvenue de 4 M€ | DR.

franceinter.fr, 22/02/2015

Aux Etats-Unis, on les appelle les « golden handshake » ou « golden hello ». Traduisez : « poignée de main en or » ou prime de bienvenue. Cette pratique est très répandue outre-Atlantique, mais en France, elle est assez mal comprise par l’opinion et encore moins par les syndicats. Lire la suite

Les salariés d’Eramet au Havre envisagent un barrage filtrant lundi matin

France Haute-Normandie, 22 février 2015 :

La circulation aux abords de l’entreprise Eramet sur la Zone industrielle du port du Havre-Sandouville (Seine-Maritime), pourrait être perturbée lundi 23 février au matin, a-t-on appris auprès des salariés en grève.

L’entreprise Eramet est le leader mondial des métaux d’alliage. Cinquante pour cent des 195 salariés de la raffinerie, se sont déclarés en grève dès vendredi dernier. Un mouvement qui a imposé l’arrêt complet de la production du site.

Lire la suite

Lyon : Débrayage chez Sephora

Le Progrès, 22 février 2015 :

Les salariés de Sephora ont été appelés à cesser le travail ce samedi et à se rassembler de 14 à 16 heures devant le magasin de la place de la République à Lyon (2e ).

« Aujourd’hui à Lyon, nous ne sommes qu’une dizaine de salariées des magasins lyonnais, car l’entreprise a un système d’évaluation des salariés qui est en cours sur février. Ces derniers ont donc peur de faire grève, alors que beaucoup étaient partants, sur une centaine de salariés dans le Grand Lyon. Sachant toutefois que des salariés sont en grève sur Grenoble et sur Paris, explique Magali Gaydou, déléguée du personnel pour la région Rhône-Alpes et représentante syndicale au comité d’entreprise (syndicat SUD).

Lire la suite

Accrochages à Zagreb entre manifestants et « Šatoraši »

Le Courrier des Balkans, 22 février 2015 :

Plusieurs centaines de manifestants ont défilé samedi après-midi derrière une bannière « Stop à la terreur des Šatoraši ». Les Šatoraši, ce sont les invalides et vétérans de la « guerre patriotique », proches du HDZ et de l’extrême-droite, qui occupent depuis quatre mois un chapiteau, šator en serbo-croate, dans le centre de Zagreb et réclament la démission du ministre des Anciens combattants, Predrag Matić, ainsi qu’une extension des droits dont ils bénéficient.

La police antiémeute a formé un cordon entre les manifestants et les quelque 700 vétérans en uniforme. Plus tôt, le mouvement Occupy Croatia avait lancé via Facebook un appel à manifester « contre l’extrême-droite, à savoir une petite fraction de vétérans qui tient par la peur les politiques et les institutions ».

Lire la suite

Oslo : Juifs et musulmans contre le racisme et l’antisémitisme

20 Minutes, 22 février 2015 :

Selon un responsable de la police, Steiner Hausvik, environ 1.300 personnes ont participé au rassemblement qui s’est déroulé dans le calme sous la surveillance de la police. «Cela montre qu’il y a beaucoup plus d’artisans de la paix que de va-t-en guerre», s’est félicité l’un des organisateurs, Atif Jamil, 26 ans. «Il y a encore de l’espoir pour les sentiments humains, la paix et l’amour au-delà des différences religieuses», a-t-il dit avant la traditionnelle cérémonie du shabbat qui s’est déroulée en plein air. De nombreux manifestants ont joint leur voix aux chants hébreux.

Le chef de la communauté juive de Norvège Ervin Kohn a souligné que c’était la première cérémonie du shabbat à se dérouler en présence d’une assistance aussi nombreuse. Le fait que «des musulmans manifestent ainsi contre l’antisémitisme est unique et cela nous remplit d’espoir», a-t-il ajouté en notant : «Vous nous avez envoyé un signal très fort nous disant que nous ne sommes pas seuls».

Lire la suite

Grève à la Snim: Les représailles et les intimidations n’ont pas d’effet

Adrar Info, 22 février 2015 :

Alors que les employés de la Snim inaugurent leur quatrième semaine de grève contre leur employeur, ce dernier multiplie, sans succès, les manœuvres d’intimidation pour briser leur mouvement.

Le dernier geste en date est l’annonce faite d’un licenciement collectif d’une première vague de 178 employés. Une décision jugée par certaines centrales syndicales de « nulle et non avenue » estimant que son annonce ne ferait que renforcer les employés dans la recherche de la satisfaction de leurs droits légitimes.

Lire la suite

Vidéos : Grève des ouvriers de la SNIM à Zouerate

Depuis le 30 janvier, les ouvriers de la SNIM à Zouerate (Mauritanie) sont en grève pour les salaires et contre la répression antisyndicale. Face au mépris de la direction, les travailleurs ont ajouté la démission du DG à leur liste de revendications. Soutenus par la population de la ville, les ouvriers de la SNIM manifestent chaque jour sous les you-yous et les applaudissements des femmes, employées de la SNIM ou femmes de mineurs. Les enseignants, le personnel de santé, les monitrices des jardins d’enfants, les bouchers et les vendeurs de pièces détachées de la ville ont déjà témoigné de leur solidarité avec les grévistes en leur offrant des chameaux.

Lire la suite