Wattrelos : des salariés de La Redoute en grève

Nord Eclair, 18 février 2015 :

Depuis ce mardi, les salariés de la maintenance du site logistique de La Redoute, à la Martinoire, sont en grève. Ils s’estiment victimes d’un « mensonge de la direction », qui elle parle d’une « interprétation erronée » et du « succès » du plan de départs volontaires.

Le sentiment d’avoir été « menés en bateau ». « Et aujourd’hui, pour nous, il est trop tard », lâche Stéphane Allemeesch. Le technicien de maintenance, également délégué du personnel, estime que lui et ses douze collègues ont été trompés par leur direction. D’où leur mouvement de grève depuis mardi, prolongé ce jeudi.

Eux sont les derniers des 40 salariés de la maintenance de La Redoute. Après 2016, ils savent que leurs postes seront supprimés – avec la réorganisation du centre logistique, qui déménagera sur un autre site de la Martinoire, La Redoute ayant choisi de passer par un sous-traitant. Mais les ouvriers affirment que la direction leur avait promis des indemnités, celles prévues par le plan de départs volontaires, s’ils restaient dans l’entreprise jusqu’à la fin.

« C’était en décembre, la direction nous avait expliqué que si nous restions jusqu’à la fin 2016, nous pourrions partir en départ contraint », soutient Stéphane Allemeesch. Avec, à la clé, les mêmes avantages financiers que les salariés candidats au départ volontaire. Or, la semaine dernière, une autre version aurait été livrée : « En comité d’entreprise, on nous a dit que non, il n’existait aucune garantie. Ils reviennent sur leurs promesses ! »

Mardi, les 13 salariés, soutenus par la CGT et FO, ont exigé un rendez-vous express avec la direction. Ce jeudi, ils rencontreront un responsable des ressources humaines. D’ici là, ils ont choisi de débrayer, mais ont déjà obtenu un élément de réponse auprès du chef de division de la maintenance. « Il nous a dit que La Redoute était victime du succès du plan social, assure le délégué du personnel. Il ne resterait plus qu’une centaine de possibilités de départs volontaires sur le site de la Martinoire. » À la maintenance, on estime que le temps est désormais trop court pour une candidature.

Ce jeudi, les grévistes feront une proposition : « Qu’on nous fasse basculer dans les effectifs du sous-traitant qui aura en charge la maintenance ! » En tout cas, leur mouvement pourrait vite avoir des répercussions sur le bon fonctionnement du centre logistique. Les pannes et autres soucis techniques ne pouvant être résolus rapidement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s