Liban : les petites bonnes créent leur syndicat

La Parisienne, 19 février 2015 :

Elles relèvent la tête. Les bonnes à tout faire du Liban se sont syndiquées le 25 janvier selon une information du Monde.fr. Issues des communautés sri-lankaise, philippine, bangladeshis ou encore sénégalaise, elles sont employées dans des conditions proches de l’esclavage.

Confiscation de passeport, non-paiement de salaire, travail jour et nuit, violences… Face à l’échec du système juridique libanais à les protéger, les petites bonnes aux uniformes pastels veulent obtenir une réforme de la loi du travail dont elles sont exclues.

250 000 bonnes dans un pays de 4 millions d’habitants

En août 2008, une étude de Human Rights Watch comptabilisait une mort par semaine de ces travailleuses immigrées dans l’indifférence générale. Sur 95 décès entre janvier 1997 et août 1998, 40 correspondaient à des «suicides», 24 à des «chutes de balcon lors de tentatives de fuite», 14 à des «morts naturelles», deux à des assassinats. La tendance ne s’est pas inversée, mais la rébellion des invisibles prend forme. L’an dernier déjà les domestiques étrangères avaient demandé au gouvernement d’encadrer leurs conditions de travail. Depuis ce congrès historique du 25 janvier, les employées, soutenues par les associations de soutien aux droits des femmes, s’organisent.

«Sans surprise, le ministre du travail, Sejean Azzi, du parti de la droite chrétienne Kataëb, a rejeté la création du syndicat, contraire selon lui à la loi libanaise», rapporte le Monde. Mais la fédération nationale des syndicats des ouvriers et employés au Liban (Fenasol) et les associations de défense des immigrés entendent continuer la bataille.

Publicités

Une réponse à “Liban : les petites bonnes créent leur syndicat

  1. Pingback: pacte | raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s