Les salariés de la Coopération pharmaceutique en grève

Le Parisien, 17 février 2015 :

Aucun médicament n’est sorti de la Cooper, hier à Melun. Les salariés de l’entreprise Coopération pharmaceutique française, plus connue sous le diminutif de Cooper, étaient en grève.

melun

Près de 70 d’entre eux — techniciens, ouvriers, agents de maîtrise ou encore laborantins — sur les 350 que compte la société basée dans la zone d’activités de Bel-Air, ont bloqué la production de médicaments et les expéditions, à l’appel de l’intersyndicale CGT-FO. Par ce mouvement social, ils entendent protester contre une proposition d’augmentation de leurs salaires de 175 € bruts annuels, qu’ils jugent pour la plupart trop faible.

« Cela représente 10,23 € par mois, indique Karine Péché, déléguée CGT. Alors que le chiffre d’affaires ne cesse d’augmenter, tout comme les bénéfices. On réclame donc 100 € à 125 € de plus par mois. » « On demande à notre direction de négocier sérieusement les salaires, au vu des résultats de l’entreprise et non des aides de l’Etat », ajoute Manuel Goncalves, délégué FO. La direction de la Cooper n’a pas souhaité commenter la situation, eu égard, d’après son directeur financier Alexis Quelquejay, au « bon dialogue social » qui existe au sein de l’entreprise. Le mouvement de grève est reconduit aujourd’hui.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s