Raffineries américaines : « La sécurité avant les profits »

Depuis le 1er février, neuf raffineries à travers les Etats-Unis sont en grève. Dans la nuit du 7 au 8 février, deux autres raffineries, celle de BP Husky à Toledo dans l’Ohio et celle de BP à Whiting dans l’Indiana, ont rejoint le mouvement. Les ouvriers réclament une hausse de 6% des salaires et surtout une véritable politique de prévention contre les accidents de travail. C’est la plus grande grève dans la pétrochimie américaine depuis 1980.

usw2

Les ouvriers rendent visite au syndicat patronal à Osnard

usw1

Les ouvriers rendent visite au syndicat patronal à Osnard

Vendredi 13 février, après deux semaines de grève, une cinquantaine d’ouvriers des raffineries se sont retrouvés à Osnard (Californie) où se tenait une réunion du syndicat patronal Western States Petroleum Association (WSPA). Les ouvriers sont entrés dans l’hôtel de luxe où se tenait la conférence patronale pour faire entendre leurs revendications. Les ouvriers veulent ainsi montrer que tant que leurs revendications ne seront pas satisfaites, tant que la sécurité des ouvriers ne sera pas assurée, il ne laisseront pas les patrons tranquilles.

La veille, le 12 février, les ouvriers en grève des raffineries Tesoro de Carson et de Martinez (Californie) ont reçu le soutien du syndicat des infirmières de Californie. Sous le mot d’ordre : « La sécurité avant les profits », ouvriers de la pétrochimie et infirmières ont manifesté et tenu ensemble des piquets de grève devant ces deux sites.

Ouvriers des raffineries et infirmières à Martinez

Ouvriers des raffineries et infirmières à Martinez

Ouvriers des raffineries et infirmières à Martinez

Ouvriers des raffineries et infirmières à Martinez

Ouvriers des raffineries et infirmières à Carson

Ouvriers des raffineries et infirmières à Carson

Ouvriers des raffineries et infirmières à Carson

Ouvriers des raffineries et infirmières à Carson

D’autres personnes, notamment des militants pour l’environnement, sont venus témoigner de leur soutien, rappelant que les profits réalisés par les compagnies pétrolières au détriment de la sécurité menacent non seulement les ouvriers des raffineries mais aussi toute la population qui vit à proximité.

Quelques vidéos de la lutte :

Manifestation des ouvriers des raffineries à Houston (Texas) le 6 février :

Piquet de grève le 8 février à la raffinerie BP de Whiting (Indiana) :

Grève à la raffinerie BP de Whiting (Indiana) :

Vidéo de l’USW (le syndicat qui organise la grève) sur la lutte au Texas :

Reportage sur la grève à la raffinerie de Martinez (Californie) le 12 février :

Publicités

2 réponses à “Raffineries américaines : « La sécurité avant les profits »

  1. Pingback: La principale raffinerie des Etats-Unis rejoint la grève | Solidarité Ouvrière

  2. Pingback: Photos de la grève à la raffinerie Motiva de Port Arthur (Texas) | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s