Archives quotidiennes : 14/02/2015

L’atelier de So.Re.Ne. en grève

Clicanoo, 14 février 2015 :

Le Tampon : Depuis vendredi matin, une partie des employés de la Société Réunionnaise de Négoce (SORENE) du Tampon est en grève illimitée. Cette entreprise est scindée en deux activités : d’une part l’équipe de pose régie par la convention collective du BTP, d’autre part l’équipe de l’atelier non affiliée à cette convention. « Un récent rapport de l’inspection du travail du BTP mentionne plusieurs points sur lesquels notre employeur n’est pas en conformité, explique Fabrice Dijoux, délégué du personnel et représentant syndical de l’Union Régionale 974 (UR974). Nos revendications sont ces droits qui ne sont pas respectés. »

Ce qui a poussé les salariés grévistes (9 d’une équipe de 12), c’est le changement des horaires unilatéralement par l’employeur. Habitués à commencer plus tôt le matin et avoir leur vendredi après-midi de libre, comme de nombreuses entreprises du BTP, ils doivent à partir de lundi prochain commencer plus tard et venir travailler le vendredi après-midi. « C’est la décision de trop », explique le représentant syndical sur le piquet de grève installé devant l’entreprise de Trois Mares. C’est la première fois une vingtaine d’années d’existence que l’entreprise est en grève.

Lire la suite

Au Kenya, les épineuses roses de la Saint-Valentin

Guinée Plus, 14 février 2015 :

Il est 8 heures et on entend les oiseaux chanter dans la serre. Jemima Wanjiku fredonne, elle aussi, quelques notes en enfilant ses gants. Sécateur en main, elle parcourt les longues allées de rosiers à la recherche des boutons presque éclos, coupe les tiges et les rassemble sans même interrompre sa marche.

Immédiatement après leur récolte, les fleurs sont transportées dans l’atelier attenant. Là, l’effervescence règne. Des centaines de petites mains saisissent, sectionnent, effeuillent, ajustent et rassemblent les tiges en bouquets. Le temps est compté. Ces roses, cultivées par la ferme horticole Wildfire sur le lac Naivasha, à une centaine de kilomètres au nord de Nairobi, au Kenya, doivent arriver le lendemain sur les étals français, anglais ou néerlandais pour la Saint-Valentin.

Lire la suite

Togo : sit-in et nouvelle grève de 72 heures à compter mardi prochain

Ici Lomé, 14 février 2015 :

Après la grève de 72 heures observée cette semaine, la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) annonce de nouveau des actions plus contraignantes pour la semaine prochaine. Il s’agit entre autres des sit-in de Lomé à Cinkassé et une nouvelle grève de 72 heures.

En effet, dans sa réponse aux revendications de la STT, le gouvernement a dit, à en croire le porte-parole de la STT, Dr Gilbert Tsolégnanu, être informé des revendications et que « ce n’est pas en multipliant les grèves qu’elles pourraient être satisfaites mais il donnera des réponses idoines au moment opportun ».

Lire la suite

Les racistes ridiculisés à Malmö

Le 9 février, les racistes de Pegida voulaient tenter une manifestation à Malmö dans le sud de la Suède. En tout, ils étaient 30… en face, ce sont 5.000 personnes qui se sont mobilisées pour dénoncer le racisme et l’extrême-droite.

Lire la suite

Journée d’action interprofessionnelle le 17 février à Rouen

La CGT vous appelle à vous mobiliser et à manifester mardi 17 février – 14 h 30 – Cours Clemenceau à Rouen. Journée nationale de la FILPAC CGT en territoire avec l’UD CGT 76, pour la défense de l’emploi, en convergence avec les luttes dans notre département.

Rouen

Tract en PDF : pap chap17 web

Gare Matabiau (Toulouse) : Les travailleurs du nettoyage en lutte

La Dépêche, 14 février 2015 :

Spectacle inhabituel hier pour les usagers de la gare Matabiau. Désormais chaque vendredi, les services de nettoyage font grève laissant libre cours aux poubelles qui débordent, aux quais et halls émaillés de papiers et aux toilettes un brin nauséabondes.

Un mouvement social lancé par les 25 salariés chargés de l’entretien qui dénoncent à la fois leurs conditions de travail et le «dumping social» de la SNCF et des sociétés de sous-traitance qui les emploient. «Pour diviser les salariés et ne pas leur permettre d’avoir un délégué syndical (impossible en dessous de dix salariés), en 2014 la SNCF a découpé en trois zones l’entretien de la gare entre quais et halls, bureaux et toilettes, précise Henrie Célié, délégué syndical Sud Rail.

Lire la suite

Crèches François Isautier : la grève est finie

IP Réunion, 14 février 2015 :

Mobilisées depuis cinq jours, les « taties » de l’Association familiale de Saint-Pierre, qui gère cinq crèches sur la commune,ont mis fin à leur mouvement de grève ce vendredi 13 février 2015. « Les salariés obtiennent satisfaction sur 100 % de leurs revendications », indique l’Union Régionale 974 dans un communiqué.

Dans les prochains jours, le syndicat adressera un courrier pour demander l’organisation d’une table ronde avec les collectivités, la préfecture, la CAF, la fédération départementale de la petite enfance et les employés des crèches. Le but : « trouver des solutions aux problèmes de trésoreries que connaissent l’ensemble des crèches de La Réunion depuis la suppression de la subvention départementale en 2014 ».

Lire la suite

Les facteurs de Gourdon ont haussé le ton à Cahors

La Dépêche, 14 février 2015 :

Fragilisés financièrement, les facteurs grévistes de Gourdon ne vacillent pas. Hier à Cahors, ils ont multiplié les actions.Leur grève prend une tournure historique.

Le climat social entre la direction régionale de La Poste et les facteurs grévistes de Gourdon est encore et toujours dans la tourmente. Aucune embellie, pas la moindre concession depuis quinze jours maintenant, malgré une nouvelle tentative de négociations qui a avorté hier à Cahors, dans les locaux de l’espace Bessières.

Lire la suite

Les étudiants de Skopje proclament l’Université « zone autonome »

Le Courrier des Balkans, 14 février 2015 :

Après la trêve hivernale et les sessions d’examens, les étudiants de l’université Saints-Cyrille-et-Méthode de Skopje ont repris leur mouvement de protestation contre la réforme de l’enseignement supérieur. Cette fois, ils ont déclaré « zone autonome » les locaux qu’ils occupent. Le ministère de l’Éducation se dit prêt à dialoguer, mais les étudiants sont sceptiques.

Depuis mercredi 11 février, les étudiants en grève qui occupent les Facultés de philologie et de philosophie de l’université Saints-Cyrille-et-Méthode ont déclaré les locaux de l’établissement « zone autonome ». Ce jeudi, les étudiants des Facultés de technologie ont rejoint le mouvement par solidarité.

Lire la suite

Les journaliers d’EDL envisagent une nouvelle grève

L’Orient Le Jour, 14 février 2015 :

Les journaliers d’EDL devraient demander dans les prochains jours un nouveau report du concours administratif destiné à titulariser une partie d’entre eux au sein de l’entreprise publique. Certains de leurs représentants envisagent même de battre à nouveau le pavé dans le cas où leurs revendications ne seraient pas acceptées par Électricité du Liban.

Plus de 1 800 journaliers s’occupent de la maintenance des équipements et de la collecte des factures d’EDL. En 2012, ils ont été répartis entre les trois sous-traitants choisis par EDL : National Electricity Utility Company-Neuc, KVA et Bus. Mais la majorité revendiquent leur titularisation par EDL même. En avril 2014, le Parlement a voté une loi (n° 287) instituant un concours administratif afin de procéder en ce sens. Quelques mois plus tard, la direction d’EDL a publié une circulaire fixant le nombre de places disponibles à seulement 897, suscitant un mouvement de grève des journaliers de près de quatre mois avant qu’un accord politique y mette fin en décembre dernier. Celui-ci, aux contours assez flous, avait laissé espérer aux grévistes une solution ne laissant personne sur le carreau.

Lire la suite