Grève à la Cimob de Bourgoin-Jallieu

Le Dauphiné Libéré, 12 février 2015 :

Un treizième mois, une hausse de salaire de 150 € par mois par salarié et une participation aux bénéfices. Telles sont les revendications des salariés de la société Cimob, installée à Bourgoin-Jallieu et spécialisée dans la construction de charpentes et ossatures bois et traditionnelles. Hier, à midi, certains salariés se sont mis en grève. L’ensemble de l’atelier, soit 11 personnes, a ainsi manifesté devant les grilles de l’entreprise, interdisant l’accès aux camions.

« On en a marre de se faire marcher sur les pieds »

« Tout a été rejeté en bloc lors des négociations annuelles obligatoires. C’était un refus catégorique », indique Cyril Favre, délégué syndical CGT. « On veut reprendre les négociations. On veut au moins le 13e mois, c’est le strict minimum syndical. Et voir après pour une hausse des salaires. »

C’est pour cela que les salariés de l’entreprise souhaitaient faire « un maximum de bruit » hier, avec le soutien de l’Union locale de la CGT. « Nous sommes tous unis, solidaires. On en a marre de se faire marcher sur les pieds. Ils ont des chiffres conséquents sur ces dernières années et on n’en voit pas la couleur. »

Hier soir, statu quo. « Le patron ne veut rien savoir. » Les grévistes ont tenu le piquet jusqu’à 19 h 30 et ont voté la poursuite du mouvement dès 4 h 30 ce matin. La direction était injoignable.

Une réponse à “Grève à la Cimob de Bourgoin-Jallieu

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s