Togo : La base de la nouvelle centrale syndicale appelle à une grève du 11 au 13 février

Togo Site, 10 février 2015 :

Après deux années de lutte syndicale marquée par un bilan satisfaisant, la Synergie des travailleurs du Togo (Stt) devient une centrale syndicale « pour mieux contribuer à l’amélioration des conditions de vie des travailleurs Togolais ». La transformation de la Stt en centrale syndicale a été officialisée au cours d’un congrès constitutif organisé au siège du Syndicat des praticiens hospitaliers du Togo (Synphot) le vendredi 06 janvier 2015. Le bureau élu compte sept (7) membres.

Dans la matinée, les délégués des syndicats de base de la Synergie des travailleurs du Togo (Stt) se sont réunis en congrès constitutif pour officialiser la mutation de leur regroupement en une centrale syndicale. Les travaux ont été ouverts en présence de plusieurs autorités administratives du pays ainsi que des représentants des organisations internationales partenaires du Togo. A la fin, sept (07) responsables syndicaux ont été élus par les congressistes pour présider aux destinées de la nouvelle centrale.

Il faut noter que l’ancienne coordination a été reconduite et deux nouveaux responsables syndicaux ont été intégrés au nouveau bureau qui compte une Coordinatrice générale, Mme Nadou Lawson Olakounlé et son adjoint Dr Atchi Walla, un Trésorier général, M. Sénou Hounsimé, et son adjoint, M. Yao Sodagni, un Secrétaire administratif et Archives, M. Yébli, son adjoint, M. Kabassima Bararmna Gnali, et un porte-parole en la personne de Dr Gilbert Tsolényanou.

Dans l’après-midi, le bureau élu de la Stt a été présenté à la base au cours d’une assemblée générale marquée par un compte-rendu de la rencontre de la coordination avec le gouvernement, la sortie médiatique du Premier ministre Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu, ainsi que la décision de la base quant à la démarche à suivre pour obtenir satisfaction aux revendications.

Comme c’est le cas depuis plusieurs mois déjà, les discussions avec le gouvernement n’ont pas permis d’harmoniser les points de vue. Les revendications syndicales concernant le relèvement de la grille indiciaire, les indemnités de départ à la retraite, le versement des 929 millions retenus sur les salaires en une seule tranche et le redressement du Smig n’ont pas été insatisfaites. Et comme les syndiqués sont restés sur leur faim, ils ont décidé d’observer un nouveau mouvement de grève de 72 heures, du mercredi 11 au vendredi 13 février prochain. Les écoles et les hôpitaux qui sont les secteurs où les mots d’ordre de grève sont très suivis seront encore perturbés cette semaine.

L’un des sujets les plus débattus au cours de l’assemblée générale a été la sortie médiatique du Premier ministre. Pour les travailleurs, « la mobilisation qui manquait de carburant a été galvanisée par les propos enflammés du Premier ministre ». « Il y a longtemps qu’on s’est réuni en aussi grand nombre, et je crois que nous avons été renforcés dans notre conviction par les propos du PM », a déclaré un intervenant. Evidemment, la sortie d’Ahoomey-Zunu a eu l’effet contraire, puisque la mobilisation des travailleurs a été celle des grands jours. « C’est l’effet boomerang. Les camarades sont très remontés contre les insultes du Premier ministre », nous adresse un délégué venu du Nord du pays.

Les responsables de la Stt ne se sont pas privés de rappeler certains faits par rapport à la déclaration du locataire de la Primature. « Il a dit qu’il nous reçoit chez lui tous les dimanches. Je vous dis qu’il a toujours souhaité me rencontrer seul, mais j’ai dit non. Je ne viendrai jamais vous rencontrer seul, lui ai-je répondu. Quand il nous a reçus dans son salon, il nous a apporté une bouteille de champagne. Nous lui avons dit que nous n’avons pas appris à boire du champagne et que s’il y a de l’eau, il peut nous en donner », a déclaré Dr Atchi Walla.

Dans son intervention, le porte-parole de la Stt, Dr Gilbert Tsolényanou a assuré qu’il était dans l’assistance pendant les différentes interventions et qu’il a été choqué par ce qui a été fait des mots de son collègue du CHR Lomé commune. « Nous voulons leur dire que c’est un pas positif que de reconnaitre qu’ils ne contrôlent rien. Ils ont encore le temps de revoir leur position, sinon le changement se fera sans eux », a-t-il ajouté

Au cours de l’AG, un courrier signé par les secrétaires généraux des syndicats de base de l’Union des syndicats de l’Education du Togo (Uset), notamment les sieurs Sodja Kalaha, Madodé et Abalo Akéta et dans lequel ils affirment ne pas s’associer à la mutation en centrale syndicale de la Stt a été lu. Mais, les délégués de l’Uset venus de toutes les préfectures du Togo ont affirmé que la base ne se reconnaît pas dans le courrier signé par les secrétaires généraux. « La base de l’Uset nous a mandaté pour vous dire qu’elle répondra aux mots d’ordre de grève qui seront lancés par la Stt », a assuré un délégué.

Publicités

Une réponse à “Togo : La base de la nouvelle centrale syndicale appelle à une grève du 11 au 13 février

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s