Archives quotidiennes : 09/02/2015

Roubaix: des négociations prévues ce mardi au siège de Paris Store

La voix du Nord, 9 février 2015 :

Il n’y a pas eu de négociations, ce lundi, à Paris Store, après la grève d’une grande partie de son personnel roubaisien la semaine passée. Elles pourraient avoir lieu ce mardi, au siège de la chaîne de magasins asiatiques, mais sans représentants du magasin roubaisien.

Les salariés de Paris Store ont bien repris le travail, mais il n’y pas eu de négociations collectives, hier. « Personne n’est venu et ça, c’est dramatique », lâchait dans un premier temps le secrétaire de l’Union locale de la CGT Abdel Abdesselam. Mais la direction n’avait, semble-t-il, pas l’intention de se rendre à Roubaix.

Lire la suite

Publicités

Sombernon : grève illimitée chez BS Plastic

Le Bien Public, 9 février 2015 :

Depuis ce lundi à 13 heures, les salariés de BS Plastic à Sombernon sont en grève illimitée. Pour rappel, à la fin du mois de janvier, les 17 salariés ont appris que la société devait être délocalisée à Rouvray, soit à plus de 50 kilomètres de leur lieu de travail actuel, au sein de l’entreprise Rouvray Plast. Les salariés s’opposent à cette délocalisation, car tous habitent dans les environs immédiats de Sombernon.

L’entreprise BS Plastic, propriété du groupe polonais Plastiwell depuis début 2014, fabrique des pièces techniques à base de matière plastique (injection de thermoplastiques). L’un de ses principaux clients est l’entreprise Seb.

Lire la suite

Grève générale à Haïti pour la baisse du prix du carburant

AlterPresse, 9 février 2015 :

La plateforme nationale des syndicats des transporteurs, une des instances ayant appelé à la grève générale de deux jours (9 et 10 février) indique que le mouvement se poursuit, après avoir dressé un bilan satisfaisant en début d’après-midi.

Cette plateforme, regroupant une vingtaine de syndicats, maintient le mouvement de grève qui paralyse la capitale et plusieurs villes de province en vue d’obliger le gouvernement à baisser les prix du carburant.

Le porte-parole de cette plateforme, Pyram Sonel, affirme que le gouvernement n’a entamé aucune négociation avec les syndicats.

Lire la suite

Pologne: nouvelles protestations des mineurs

AFP, 9 février 2015 :

Plus d’un millier de mineurs polonais ont allumé des pneus et lancé des pétards lundi devant le siège d’un groupe charbonnier en Silésie (sud), tandis que des agriculteurs en colère ont bloqué trois routes importantes.

Les syndicalistes du groupe JSW ont annoncé que leur grève rotative, en cours depuis treize jours, deviendrait une grève d’occupation, l’un des responsables locaux du syndicat Solidarité, Roman Brudzinski, menaçant d’une grève de la faim, faute de concessions de la direction.

Lire la suite

Routiers : les négociations dans l’impasse

Boursorama, 9 février 2015 :

Les négociations salariales entre patronat et syndicats du transport routier, interrompues mardi dernier faute d’avancées, reprennent ce lundi avec peu d’espoir d’aboutir.

Dos à dos, les deux camps se retrouvent ce lundi à 13h au siège de la Direction Générale du Travail à Paris pour une « ultime » séance. Débuté en novembre, le cycle de négociations annuelles obligatoires (NAO) est marqué par de fortes tensions entre partenaires sociaux. Les syndicats dénoncent la partie de « poker-menteur » du patronat, lequel défend ses « gestes d’ouverture ».

Lire la suite

Tunisie : Grève générale à Dhehiba

Tekiano, 9 février 2015 :

La délégation de Dhehiba est entrée, lundi, en grève générale suite aux évènements survenus au cours des dernières vingt-quatre heures, faisant un mort et 14 blessés. La grève à laquelle a appelé la société civile a paralysé le trafic à l’intérieur de la ville.

Les établissements éducatifs et les différentes administrations n’ont pas ouvert leurs portes, en ce début de semaine. Une ambiance tendue règne dans la rue quelques heures avant l’enterrement du jeune Saber Meliane qui a trouvé la mort la veille lors des affrontements, constate le correspondant de la TAP dans la région.

Lire la suite

Grève à la National Gallery

Le Monde, 9 février 2015 :

Rubens, Rembrandt, Turner et Monet sont restés invisibles à la National Gallery, du 3 au 7 février inclus, en raison de la grève observée par quelque 250 des 400 employés chargés d’assurer la sécurité de leurs chefs-d’œuvre. Le célèbre musée de Trafalgar Square, dont le documentaire de Frederick Wiseman National Gallery (2014) a récemment révélé la vie cachée, est resté ouvert, mais le public n’avait accès qu’à une petite partie des salles.

Le mouvement était dirigé contre la privatisation des fonctions d’accueil et de surveillance du musée, décidée par le directeur, Nicholas Penny. Une société de sécurité privée, CIS, déjà utilisée pour certaines expositions et pour la surveillance de l’aile Sainsbury, doit reprendre l’ensemble du personnel et mettre en place une nouvelle organisation du travail et des horaires étendus.

Lire la suite