Guyane : Le personnel de la Région « en souffrance »

France Guyane, 6 février 2015 :

Menace de grève au conseil régional. Ils sont près d’une centaine à avoir voté, mardi, un préavis de grève. Si les discussions, prévues demain avec le président, n’aboutissent pas, elle prendrait effet lundi. Mises au placard, harcèlement, boîtes mails infiltrées… Un groupe témoigne.

« Fatigués » d’attendre une rencontre avec le président de Région, une partie du personnel force la main en laissant profiler une grève. « C’est un ras-le-bol très ancien, qui touche plusieurs services […]. Et nous, on a droit à des phrases comme Je ne suis pas psychologue, ni assistant social. Ou Je peux travailler sans vous, c’est ce qu’a dit le président à son arrivée en 2010 » , lance Hector Porthos, secrétaire général du Spat (syndicat professionnel des agents territoriaux).

Selon lui, ce climat délétère se traduit par « du dénigrement, des collègues qui se retrouvent payés à ne rien faire. On les isole et leur retire toute mission. Je pense à la standardiste de l’Encre qui se retrouve sans téléphone, sans rien! »

L’un des agents, qui accepte de témoigner sous couvert de l’anonymat, rapporte que sa boîte mail a été infiltrée : « Mes échanges avec des membres du syndicat ont disparu ainsi que ceux du syndicaliste en question. » Il ne s’agirait pas de la seule intrusion, ni du seul service touché. Tout ça est systématiquement remonté, des rapports sont faits. Puis rien. L’ambiance est telle, décrit-il, que dans son service plus aucun échange verbal ne se fait avec son supérieur.

Un autre collègue raconte les remarques de son supérieur, subies à répétition, sur sa tenue vestimentaire notamment. Jusqu’à un jour le comparer à Hitler, suivie d’un salut nazi. Le service en question connaîtrait des départs successifs.

Les agents dénoncent un « management de l’an 40 » , avec des références répétées à la Gestapo ou au nazisme. Un climat qui affecterait toute la Région, jusqu’aux sociétés extérieures, rechignant à travailler avec eux. « Ce n’est pas seulement le management qui ne va pas, c’est aussi la technique qui n’évolue pas. On régresse » , complète un autre.

Hector Porthos, lui, se défend de vouloir semer le trouble en pleine échéance électorale. « Je parle de syndicalisme et pas de politique. Je m’exprime là en tant qu’agent de la collectivité. » Autre vive critique pour lui : la collectivitéterritoriale. « Jusqu’aujourd’hui, nous n’avons eu aucune réunion pour nous expliquer vers quoi nous allons, quelles possibilités de mobilités auront les agents, etc. »

Ce matin, le personnel rencontre le directeur de cabinet pour préparer les négociations. Demain, le président de Région. Faute d’accord, une grève illimitée démarre ce lundi.

Une réponse à “Guyane : Le personnel de la Région « en souffrance »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s