Les grévistes de Chasseneuil font le siège d’Itron France

Centre Presse, le 4 février 2015

Une centaine de manifestants venus de la Vienne se sont rassemblés devant le siège de l’entreprise où se tenait un CCE, hier, à Issy-les-Moulineaux.

Le livre 1 du plan de sauvegarde de l’emploi figurait à l’ordre du jour du comité central d’entreprise (CCE), hier, au siège d’Itron France. Ce devait être le premier acte du plan social annoncé le mois dernier qui prévoit de supprimer 124 postes sur le site de Chasseneuil-du-Poitou qui compte 277 employés.

La délégation poitevine est allée manifester à Issy-les-Moulineaux à bord de deux autocars. - La délégation poitevine est allée manifester à Issy-les-Moulineaux à bord de deux autocars. - (Photo Patrick Lavaud)

C’était sans compter sur la détermination des salariés poitevins qui ont massivement répondu à l’appel à la grève pour « monter » à Issy-les-Moulineaux. Partis de la Vienne avant l’aube à bord de deux autocars, une centaine d’entre eux sont allés manifester sous les fenêtres de leur direction.
« Nos représentants ont refusé d’engager les discussions sur le livre 1 et d’aborder les motivations économiques du plan social », explique David Billy, de la CFE-CGC, au nom de l’intersyndicale. Ils ont obtenu ce qu’ils avaient demandé, à savoir la nomination d’un expert pris en charge par Itron pour « aider les salariés à comprendre » et le recours à un avocat aux frais du CE, en l’occurrence une avocate de Poitiers, pour défendre leurs intérêts.
« Nous avons aussi montré que nous étions capables de nous mobiliser et d’appuyer nos élus », ajoute David Billy. Si la direction semble disposée à discuter les conditions des licenciements, elle n’envisage toutefois pas de revenir sur sa décision.

Voir la vidéo sur lanouvellerepublique.fr et centre-presse.fr

en savoir plus

 » Des perspectives à horizon 2021 « 

« Je comprends très bien la mobilisation des salariés qui sont venus ce matin de Chasseneuil », a déclaré Pascal Michaudel, président d’Itron France dans un communiqué, publié hier soir. « Aujourd’hui, la viabilité du site de Chasseneuil repose sur le recentrage de ses activités sur le programme Linky. Si nous continuons à démontrer notre engagement, notre savoir-faire et notre compétitivité sur Linky, cela pourrait nous permettre d’envisager des perspectives à horizon 2021, grâce à ses phases de production échelonnées. »

Publicités

Une réponse à “Les grévistes de Chasseneuil font le siège d’Itron France

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s