Procès de trois jeunes qui volaient dans les poubelles de supermarché (vidéo)

lefigaro.fr, 03/02/2015

Les trois jeunes ont été reconnus coupables d’avoir volé de la nourriture dans les poubelles du supermarché de Frontignan mais dispensés de peine.

PHO37aa367a-ab77-11e4-aac7-ce7e0004ebe3-805x453

Ils ont été jugés pour avoir volé de la nourriture dans des poubelles. Trois jeunes gens étaient poursuivis pour «soustraction de denrées périssables à date de péremption dépassée», un délit qui est considéré pénalement comme un vol et qui rappelle le scénario du récent film Discount de Louis-Julien Petit mais deux seulement ont comparu.

Adrien et Léa, âgés de 24 à 32 ans, se sont introduits en mai dernier avec un troisième homme Mike dans la cour de l’Intermarché de Frontignan, dans la banlieue de Montpellier, en escaladant les barrières du supermarché, après avoir garé leur camionnette devant la cour où étaient entreposées les poubelles, puis ont commencé à remplir des sacs poubelles de denrées alimentaires. Au total, ils ont réussi à remplir 7 sacs de 100 litres et ont même trouvé du saumon et du foie gras.

Au moment de démarrer et de prendre la fuite, ils ont été interceptés par une patrouille de police qui avait repéré leur camionnette qui était un véhicule volé. «Ils voulaient absolument nous faire dire que nous avions volé dans la réserve. Pourtant, on leur a bien montré qu’il ne s’agissait que de produits périmés», explique Adrien sur le site de StreetPress. Les trois compères ont passé 12 heures en garde à vue. Aujourd’hui, Ils ont finalement été reconnus coupables et dispensés de peine. Ils risquaient jusqu’à 7 ans d’emprisonnement et 150. 000 euros d’amende. Pour se couvrir en cas d’intoxication alimentaire, le gérant de l’Intermarché a également déposé plainte. Mais il ne s’est pas constitué partie civile et ne réclame pas de dommages et intérêts.

Sans titre

(cliquer sur la photo pour voir la vidéo)

« une société basée sur le matérialisme, l’apathie morale, la concurrence, la conformité et l’avarice ».

Une deuxième affaire est en cours d’instruction, en marge du délit de «soustraction de denrées périssables». Le camion avec lequel les trois complices ont agi, aurait en effet été volé. Seul véhicule garé cette nuit-là sur le parking de l’Intermarché, il avait attiré l’attention de la patrouille de police qui avait vérifié la plaque d’immatriculation et s’était rendu compte que le véhicule était volé. Seul Mike est poursuivi dans cette deuxième affaire.

Adrien, Léa et Mike sont des habitués de la récupération alimentaire. Le premier est technicien du spectacle, la seconde étudiante et le dernier chômeur. Tous les trois fréquentent les squats de Montpellier avec plus au moins d’assiduité et essaient d’être «freegan». Régulièrement, ils partent en vadrouille au moment de la fermeture des supermarchés et des boulangeries pour récupérer les invendus du jour. Les «Freegan» – contraction de Free et Vegan, ceux qui refusent la maltraitance des animaux – ont fait le choix d’une vie en dehors de l’économie de marché conventionnelle. Ils vivent en communauté, souvent dans des squats, et en opposition avec une société qu’ils jugent «basée sur le matérialisme, l’apathie morale, la concurrence, la conformité et l’avarice».

Une pétition a également recueilli 3 867 signatures.

Publicités

Une réponse à “Procès de trois jeunes qui volaient dans les poubelles de supermarché (vidéo)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s