Le roi Abdallah, ce féministe « very discreet »

Article publié dans « Communisme-Ouvrier n°51 » , bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Selon la Présidente du FMI, le défunt roi d’Arabie Saoudite était « de façon très discrète, un ardent défenseur des femmes ». Rares sont celles et ceux qui l’attendaient là : Christine Lagarde a choisi de placer son hommage au roi Abdallah sur le terrain des droits des femmes : « C’était un grand dirigeant, qui a mis en oeuvre de grandes réformes dans son pays, et de façon très discrète (in a very discrete way), il était un ardent défenseur des femmes (a strong advocate of women). C’était très progressif et approprié au pays, mais j’en ai souvent parlé avec lui, il y croyait fermement ». C’est un peu comme si on affirmait que le FMI est « de manière très discrète, un ardent défenseur des pauvres ».

Pourtant, le pays se classe au 130e rang (sur 142) du Global Gender Index produit par le Forum Economique Mondial. Les Saoudiennes restent des mineures sans droits ni liberté de choix. Elles ne peuvent ni étudier, ni travailler, ni voyager, ni bien entendu disposer de leurs propres ressources financières sans dépendre d’un homme de leur famille. L’Arabie saoudite est le seul pays au monde où les femmes n’ont pas le droit de conduire.

Par « réformes progressives et appropriées au pays » elle entendait sans doute la concession du droit de vote aux femmes en 2011, effectif depuis seulement 2015, ce qui est quasi-symbolique dans une monarchie absolue contrôlée depuis sa fondation en 1932 par la même famille.

Une semaine environ avant la mort du roi Abdallah, une femme était décapitée en plein jour dans les rues de la Mecque. Juste avant le coup fatal, elle a hurlé, sans aucune discrétion, son innocence. Mais ses bourreaux l’ont définitivement fait taire. « So, discreet » en toutes circonstances.

Publicités

2 réponses à “Le roi Abdallah, ce féministe « very discreet »

  1. Madame Lagarde a évoqué de cette façon ce qu’on appelle « le charme très discret de la bourgeoisie ». En privé, les bourgeois peuvent être très charmants, très modernistes ou progressistes. Ne les imaginez pas avec un couteau entre les dents ou des doigts crochus. Ils peuvent même être réalistes, annoncer la fin de la bourgeoisie ou du capitalisme. Ils peuvent même ressentir des regrets. Ils apprécient les artistes. Ils peuvent être bons pour leurs domestiques (et pour un roi, cela peut faire beaucoup de ‘bontés’ pour beaucoup de domestiques et autres ‘obligés’), pour leurs animaux, pour leurs forêts…. Parce que leur violence, ils l’exercent par personne interposée : par leur argent, par leurs hommes de main, leurs ministres ou leurs conseillers.
    Ils peuvent même opter pour la stratégie de « tout changer pour que rien ne change ». Un jour, le roi de ce pays, dont le pouvoir est alimenté par le pétrole dont il se sert comme une arme, va donc libérer quelques lois pour garder son pouvoir et donner du temps au temps. Repousser tout renversement.
    Et ces bourgeois se défendent entre eux, comme groupe. Madame Lagarde est un des leurs.
    Tous les dominateurs (masculins) font de même…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s