La grève est finie au CHU

Le protocole de fin de conflit signé samedi après-midi met fin à une grève de deux mois au CHU.

Après de longues séances de négociations, un protocole d'accord de fin de conflit a été signé samedi-après midi. L'UTS-UGTG est satisfait de cette médiation qualifiée de déterminante. (Roberto BIRHUS)

Après de longues séances de négociations, un protocole d’accord de fin de conflit a été signé samedi-après midi. L’UTS-UGTG est satisfait de cette médiation qualifiée de déterminante. (Roberto BIRHUS)

Les deux médiateurs ont réussi leur mission dans le temps qu’ils s’étaient donné. Après cinq jours de discussion et de travail intenses, la direction et le syndicat UTS-UGTG du CHU ont signé samedi, à 15 heures, le protocole de fin de conflit, permettant au pôle logistique de retrouver dès dimanche un fonctionnement normal au bénéfice des patients et des personnels du CHU.

Ce protocole prévoit un accord sur la répartition des effectifs plafonds par grade et par catégorie dans la filière ouvrière et technique, les modalités de requalification et de repyramidage de l’effectif et les modalités de mise en place des dispositions de l’accord dans le temps sur une période de trois ans. Le financement de ce protocole sera assuré par des mesures d’économies (optimisation des organisations) et de recettes supplémentaires (recherche de nouveaux clients pour la cuisine et la blanchisserie).
Le protocole devra s’inscrire dans le cadre du plan de retour à l’équilibre financier 2015-2020 élaboré par le CHU. Le directeur général de l’ARS (Agence régionale de santé) présentera ce dernier à la communauté hospitalière d’ici une quinzaine de jours.
UNE MÉDIATION DÉTERMINANTE
De l’avis de Gaby Clavier, secrétaire général de l’UTS-UGTG, la médiation, qui a duré toute la semaine dernière, a été « déterminante » . Il est satisfait que les revendications des salariés grévistes et les accords signés ont été pris en compte. « Cet accord permet une reconnaissance du parcours de ces agents de la fonction publique. » L’accord validé par l’Agence régionale de santé » prévoit notamment « la mise en place d’un dispositif de formation et de promotion pour les ouvriers et les administratifs » .
Christian Delavaquerie, directeur général du CHU a, lui aussi, souligné l’utilité de la médiation qui a permis de « mener sereinement des débats techniques de bonne qualité et dans un état d’esprit qui a permis d’aller au fond des choses » .
Pour dénouer le conflit, qui opposait les salariés grévistes à la direction de l’établissement, l’ARS avait désigné des médiateurs : Rémi Indart, conseiller social au cabinet du directeur général de l’AP-HP (Assistance publique – Hôpitaux de Paris) et ancien directeur d’hôpital, et Frantz César, psychologue consultant spécialisé en Guadeloupe dans les relations sociales et la gestion des conflits.
Pour rappel, cette grève était menée depuis le 2 décembre par le personnel du pôle logistique de l’hôpital affilié au syndicat UTS-UGTG. Ce dernier réclamait l’application de plusieurs accords stipulant notamment des revalorisations de carrière et de fonction. Au sein du CHU, ces salariés assurent l’approvisionnement de l’ensemble de l’établissement en repas, linge, fournitures diverses, dispositifs médicaux, petits matériels et la réalisation de l’ensemble des commandes. Sans oublier la maintenance des équipements.
Publicités

Une réponse à “La grève est finie au CHU

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s