Tunisie : Menaces de prison contre des travailleurs en grève

Tunisie Numérique, 15 janvier 2015 :

La présidence du gouvernement a publié un communiqué sur sa page officielle facebook, appelant le ministère public à ouvrir une enquête à l’encontre des agents qui ne se sont pas présentés à l’appel de permanence pour assurer le transport des citoyens.

Les agents qui refusent l’ordre de réquisition seront traduits devant la justice. Si la grève se poursuit, la présidence du gouvernement ne reviendra pas sur son accord signé le 8 décembre 2014 avec la fédération du transport, concernant le versement de la prime de rendement au profit des agents.

Les autorités se conformeront à l’article 388 du code du travail qui stipule que chaque personne qui appelle à la poursuite d’une grève illégale est susceptible d’emprisonnement d’une période allant de 3 à 8 mois et d’une amende.

Publicités

2 réponses à “Tunisie : Menaces de prison contre des travailleurs en grève

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s