SNCF : ce sont les usagers et les cheminots qui vont payer les coupes budgétaires

20 Minutes, 8 janvier 2015 :

La CGT-Cheminots et SUD-rail ont estimé jeudi que cheminots et usagers allaient «supporter» et «payer» ensemble les conséquences des 1.100 suppressions de postes prévues en 2015 par la SNCF et plus généralement de la réforme ferroviaire entrée en vigueur au 1er janvier. SUD-rail, troisième organisation de l’entreprise, a dénoncé dans un communiqué un budget «perdant-perdant pour les cheminots et les usagers».

Augmentation des billets de 2,6%

Ce budget «suit les préconisations d’une loi de régression pour le service public ferroviaire». La nouvelle organisation amènera selon ce syndicat «son lot de surcoûts» (…) que les cheminots et usagers vont maintenant payer», écrit SUD. «C’est maintenant les suppressions d’emplois cheminotes et l’augmentation des billets de 2,6% que vont supporter les usagers qui vont payer la facture de cette politique», ajoute le syndicat, à l’origine avec la CGT d’une grève d’une douzaine de jours contre la réforme.

La CGT, premier syndicat, a prédit pour sa part que les 1.600 suppressions de postes annoncées chez SNCF Mobilités, le nouvel opérateur, allaient «se traduire par moins d’agents à bord des trains, des fermetures de guichet et des horaires d’ouverture réduits». «Ce sont les cheminots et les usagers qui vont devoir payer le financement de la réforme du système ferroviaire», a ajouté auprès de l’AFP Jean Riconneau, représentant CGT au Comité central d’entreprise.

Un budget d’austérité

Il a regretté un «coup de rabot de la tutelle (l’Etat)» aux créations d’emplois promises en parallèle pour SNCF Réseau, en charge de l’infrastructure. Environ 500 équivalents temps plein supplémentaires ont été annoncés au lieu de 900 initialement évoqués. Face à l’enjeu, la rénovation des voies, les moyens sont pour la CGT insuffisants: «Le budget de la maintenance courante n’augmentera que de 4,6% alors que la SNCF veut réaliser 25% de travaux en plus», avance-t-il.

L’Unsa et la CFDT, respectivement deuxième et quatrième syndicats, avaient été les premiers à condamner un budget «d’austérité» pour l’un, «ne répondant pas aux enjeux» pour l’autre, à l’issue de sa présentation mercredi en CCE.

Publicités

2 réponses à “SNCF : ce sont les usagers et les cheminots qui vont payer les coupes budgétaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s