Leroy-Somer: la justice ordonne la fin du blocus, la grève continue

Charente Libre, 31 décembre 2014 :

Les grévistes de Leroy-Somer, qui tiennent depuis maintenant quatorze jours le siège de l’usine de Rabion et de la fonderie, à Angoulême, ont décidé en assemblée générale ce mercredi matin de poursuivre leur mouvement.

« Nous nous tiendrons à la décision de justice, explique Eric Géraud, délégué syndical central CGT, et nous laisserons passer les camions qui se présenteront. » Pour autant, les ouvriers comptent bien rester rassemblés devant les portes du site pour montrer leur détermination demeurée « intacte » selon le syndicat : « Dans les faits le mouvement n’a pas été reconnu illégal, les neuf personnes assignées ne font l’objet d’aucune condamnation, et ça c’est le plus important » insiste Eric Géraud.

« La direction n’a pas réussi à casser la grève » se réjouit la numéro un de la CGT en Charente, Samantha Dumousseau. Même si, sur les visages des ouvriers, se lisait ce matin un certain dépit. « Une décision comme ça, quand même, ça vous scie un peu les pattes », fait remarquer l’un d’eux. « On ne peut que déplorer que la direction préfère recourir à la justice que de dialoguer, mais il ne faut pas oublier qu’elle ne sort pas gagnante pour autant: elle voulait nous expulser, elle n’y est pas parvenue » réconforte Jérôme Dacruz, délégué syndical à Sillac et l’un des assignés hier mardi devant le tribunal.

Après avoir fêté Noël ici, les grévistes réveillonneront à nouveau ce soir aux abords du site du fabricant de moteurs.

Le travail pourrait recommencer lundi, jour de reprise du site de Rabion en vacances depuis le 19 décembre au soir, mais le prochain grand rendez-vous est attendu mercredi prochain, date de la première réunion des négociations annuelles obligatoires. « Puisque ce sera là le moment de négocier, il y aura une négociation, croyez le bien » martèle Eric Géraud, laissant augurer de la poursuite du bras de fer autour de la table du centre de formation de Leroy-Somer – lieu des réunions – d’où le conflit est parti, il y a pile deux semaines.

2 réponses à “Leroy-Somer: la justice ordonne la fin du blocus, la grève continue

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s