Archives quotidiennes : 29/12/2014

Pont-l’Évêque : L’ASTA est en grève depuis ce matin

Le Pays d’Auge, 29 décembre 2014 :

En grève ce lundi, des membres de l’ASTA pourraient poursuivre le mouvement dans les jours à venir.

L’ASTA (association pour la sauvegarde de la Touques et de ses affluents), spécialisée dans la réinsertion professionnelle, était en grève aujourd’hui à Surville, près de Pont-l’Evêque, et le mouvement pourrait se prolonger dans les jours à venir. En effet, ses membres ont des craintes “sur la fragilisation de l’activité tant sur le point financier que sur les conditions de travail”.

Lire la suite

Londres : La lutte pour préserver les logements sociaux

RTBF, 29 décembre 2014 :

Aujourd’hui, 8000 logements sociaux sont menacés d’expulsion dans la capitale britannique. Scénario catastrophe présagé par son maire Boris Johnson qui avait déclaré en 2010 qu’il y avait là un risque d’épuration sociale. Rencontre avec Lindsey Garrett, une mère célibataire de 35 ans, devenue au fil des mois et de son combat, un symbole.

L’histoire a des airs de conte social à la Dickens. En juin 2014, Lindsey Garrett apprend par courrier le rachat de son logement social par un investisseur américain qui lui annonce que son loyer va passer de 805 euros par mois à 1000 euros en août, l’objectif étant d’arriver après rénovation à 3000 euros en juillet 2015. Le choc. 93 familles sont concernées.

Lire la suite

Angoulême : Appel des grévistes de Leroy-Somer

En lutte pour l’obtention d’un treizième mois depuis le 17 décembre, les ouvriers en grève de l’usine Lerroy-Somer ont reçu ce matin (29 décembre) la visite des huissiers envoyés par la direction.Neuf travailleurs ont été assignés aujourd’hui et sont reconvoqués demain à 12 h 30. Les grévistes appellent un maximum de personnes à venir manifester leur solidarité demain (30 décembre) devant le Palais de Justice, place Francis Louvel à Angoulême.

Leroy

Suivre la lutte des ouvriers de Leroy-Somer sur leur page facebook.

Leroy-Somer à Angoulême : la direction attaque le blocus au tribunal

Sud-Ouest, 29 décembre 2014 :

La direction de Leroy-Somer a engagé une procédure en référé pour demander la réouverture de l’usine de Rabion, à Angoulême. A l’appel de la CGT, les grévistes bloquent l’accès à ce site stratégique depuis le 17 décembre.

Douze jours de grève et une détermination intacte. Hier après-midi, les salariés grévistes de Leroy-Somer continuaient à bloquer l’accès au site de Rabion, à Angoulême. Un site stratégique puisqu’il permet à l’industriel d’assurer ses livraisons, notamment en direction de ses plus importants clients.

Lire la suite

Guinée : Une grève illimitée à partir du lundi 5 janvier 2015

Africaguinée, 29 décembre 2014 :

L’étau semble se resserrer davantage sur le Gouvernement guinéen ! Après l’opposition, ce sont les syndicats qui annoncent une grève illimitée sur toute l’étendue du territoire national à partir du lundi 5 janvier prochain.

Le Mouvement syndical guinéen dénonce entre autres le ‘’le retard volontaire accusé par le Gouvernement dans l’application de la nouvelle grille salariale et le régime des pensions’’, ‘’l’indifférence de l’Etat face à la situation des travailleurs de l’usine Friguia, de la Sotelgui, Feralux, port autonome de Conakry, Pride Guinée, Semafo Guinée et de Enco 5’’.

Lire la suite

Gel du recrutement dans la fonction publique en Algérie : Une provocation

El Watan, 29 décembre 2014 :

L’instruction du Premier ministre, concernant le gel des recrutements dans la Fonction publique pour 2015, est qualifiée de «provocation» et de mesure «antisociale» par les syndicats autonomes de cette institution.

Les responsables des organisations syndicales s’interrogent sur le timing de cette annonce : «Pourquoi une telle décision est-elle annoncée en cette fin d’année ? A travers cette mesure, le gouvernement cherche-t-il une émeute ?» Tous les syndicats, sans exception, ne se sentent presque pas concernés par l’appel du chef de l’Exécutif pour soutenir le gouvernement en ces moments de crise. «Pourquoi fait-on appel aux travailleurs lorsqu’il y a crise et pas lorsqu’il y a de la richesse ? Le gouvernement est dans une logique de privatisation des profits de la richesse et veut, par contre, la généralisation de la misère lorsqu’il y a crise. Ce n’est pas juste», s’indignent les responsables des syndicats.

Lire la suite

Bosnie-Herzégovine : la marche des ouvriers de Tuzla

Le Courrier des Balkans, 29 décembre 2014 :

Des centaines de travailleurs des entreprises en faillite du canton de Tuzla ont effectué une longue marche jusqu’aux frontières, pour demander l’asile en Croatie. Dimanche, sous la neige, ils ont été refoulés au poste frontière d’Orašje.

Quelque 120 ouvriers de Tuzla ont tenté dimanche de quitter collectivement la Bosnie-Herzégovine, en signe de protestation contre l’inaction de la classe politique. Les travailleurs, qui appartiennent tous aux entreprises en faillites Aida, Dita, Konjuh et Livnica, avaient manifesté durant des mois pour demander au gouvernement du Canton de trouver une solution à cette situation difficile, mais les promesses des politiciens n’ont jamais été tenues.

Lire la suite

Algérie Poste : Appel à une grève à partir du 10 janvier

El Watan, 29 décembre 2014 :

Le collectif des travailleurs d’Algérie Poste a décidé d’engager un bras de fer avec sa direction. Une grève illimitée devrait être lancée à partir du 10 janvier prochain, et ce, «jusqu’à la satisfaction des revendications légitimes des travailleurs», lit-on dans le préavis de grève.

Le collectif, qui s’est réuni vendredi à la Maison des syndicats (Bab Ezzouar, Alger), regroupe «des travailleurs d’au moins une quarantaine de wilayas», a confirmé une source syndicale qui a requis l’anonymat. «Sans lien» avec le Syndicat national autonome des postiers (SNAP), qui a mené par le passé plusieurs actions de protestation, le collectif reprend toutes les revendications du syndicat autonome. «La grève de janvier 2013 n’a abouti à rien. Les travailleurs qui ont rejoint leur poste après 15 jours de grève à l’appel du SNAP n’ont rien vu venir, malgré les engagements de l’ex-ministre Benhamadi (mise en place d’un groupe de travail pour appliquer les dispositions de la convention collective d’Algérie Poste, ndlr). A Algérie Poste, il est plus facile de sanctionner que de régler les problèmes des employés. Le SNAP soutient le mot d’ordre de grève et toutes les revendications du collectif», signale une source au SNAP, dont les membres réclament le récépissé que le ministère du Travail refuse de leur délivrer alors que leur dossier d’agrément a été déposé en 2012.

Lire la suite

Vidéos : Grève à l’usine Leroy-Somer pour les salaires

Depuis le 17 décembre, les travailleurs de l’usine Leroy-Somer à Angoulême sont en lutte pour un treizième mois. Après avoir passé le réveillon de Noël devant l’usine, les ouvriers se préparent à passer un deuxième réveillon de lutte. La solidarité de nombreux habitants de l’agglomération montre qu’au delà de Leroy-Somer, cette lutte est celle de toute la classe ouvrière. Que ce soit dans la métallurgie, le commerce, les transports, la santé, le BTP et dans bien d’autres secteurs, nous sommes des millions à ne plus pouvoir joindre les deux bouts. Pour 2015, il est serait temps de prendre exemple sur le combat des ouvriers de Leroy-Somer, de ne rien lâcher et de se battre tous ensemble pour des hausses de salaires, pour qu’enfin ce soient les patrons qui passent à la caisse !

Lire la suite

Leroy-Somer : un second réveillon dans le froid ?

Charente Libre, 29 décembre 2014 :

Comme le scandent les gars de Zebda(*) dans leur chanson, ils ne lâchent rien. Les grévistes de Leroy-Somer sont toujours là. Jamais à un plus d’un mètre d’un brasero où se consument quelques bûches, parce que le froid est terrible en ces jours de fin d’année.

Le mouvement, lancé à l’appel de la CGT, a débuté le 17 décembre dernier. Les grévistes réclament la mise en place d’un treizième mois pour remplacer un intéressement devenu au fil des ans erratique puis inexistant. Ils demandent aussi le versement d’une prime de 740 euros pour les un peu plus de 2000 salariés charentais du fabricant de moteurs, ainsi qu’une augmentation de salaire de cent euros.

Lire la suite