Près du Havre, la grève prend fin à la raffinerie Total

76 Actu, 18 décembre 2014 :

La CGT qui avait lancé un appel à la grève, mardi 16 décembre 2014, à la raffinerie Total, a cessé son mouvement. À son grand regret, les négociations salariales ont été acceptées.

Alors qu’à Paris, le groupe Total procédait aux Négociations annuelles obligatoires (NAO), mardi 16 décembre 2014, le syndicat CGT lançait, sur la plateforme Total de Normandie de Gonfreville-l’Orcher, près du Havre (Seine-Maritime), un appel à la grève de 24 heures. En jeu ? La revalorisation des salaires. Le mouvement social, très peu suivi, a pris fin, à 13 heures, mercredi 17 décembre 2014, les syndicats CGC et CFDT ayant accepté les propositions de la direction, au grand regret de la CGT.

« Un vrai recul social ! »

Nous réclamions 3,5 % d’augmentation pour l’ensemble des salariés, qu’importe leur catégorie professionnelle. L’accord signé prévoit 1,5 % d’augmentation pour les ouvriers et les employés et 1,2 % pour les techniciens », enrage Thierry Defresne, le secrétaire général de la CGT qui s’offusque d’un « vrai recul social ». « Pour la toute première fois, la direction intègre dans son enveloppe globale le pourcentage d’ancienneté des agents de maîtrise et des ouvriers. C’est indigne. »

L’accord trouvé entre le groupe et les syndicats a été signé mardi 16 décembre, après des heures de discussions et des concessions de Total. « Pas suffisantes ! », dénonce la CGT qui aurait dû, en toute logique, interrompre la grève, mercredi 17 décembre, au matin, au quart de cinq heures.

Une année 2015 difficile en matière de dialogue social

Mais les gars étaient tellement dégoûtés qu’ils ont voté pour la poursuite du mouvement jusqu’à 13 heures. Les augmentations annuelles sont, pour la toute première fois, inférieures à celles proposées l’an dernier, alors même que le raffinage bat son plein. Si l’on en croit les perspectives présentées par la direction, la raffinerie Total de Normandie va dégager, cette année, 30 millions d’euros de bénéfices. »

Thierry Defresne annonce une année 2015 difficile en matière de dialogue social.

« Nous saurons rappeler que le salarié n’a plus l’avantage sur l’actionnaire de Total. Et nous réclamerons des négociations, de nouveau, sur l’augmentation des salaires.  »

Lundi 1er décembre 2014, la CGT avait déjà lancé un appel à la grève de 72 heures, suite à l’annonce de la restructuration de l’unité des huiles de la raffinerie.

2 réponses à “Près du Havre, la grève prend fin à la raffinerie Total

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s