Fumel : La lutte à MetalTemple

Sud Ouest, 18 décembre 2014 :

Moins d’une semaine après avoir déclenché la grève et le blocage de l’usine, les métallos fumélois de MetalTemple Aquitaine ont obtenu ce qu’ils souhaitaient : un engagement clair de Gianpierro Colla, l’actionnaire majoritaire. L’homme, qui vient de reprendre pour 3 euros l’usine d’Altia avec 208 emplois, à La Souterraine dans la Creuse, a signé, mercredi soir, le protocole de sortie de crise proposé par les syndicats et au sein duquel il dit être candidat à la reprise de l’usine avec un projet industriel.

Jusque-là, l’homme d’affaires italien ne s’était pas clairement positionné. Le possible retour de Caterpillar à Fumel, ainsi que les prévisions à la hausse des commandes du secteur acier, ont sans doute contribué à infléchir sa position. La détermination des ouvriers à poursuivre le blocage a fait le reste.


Table ronde le 16 janvier

Les syndicats ont, par ailleurs, également obtenu la tenue d’une table ronde le 16 janvier, soit trois jours avant l’audience du tribunal de commerce de Chambéry (où se trouve le siège de l’entreprise) qui sera probablement déterminante pour l’avenir de l’usine. Une table autour de laquelle le préfet invitera les différentes parties, et notamment l’actionnaire et les pouvoirs politiques qui se sont engagées à apporter des aides.

« On ne veut pas d’une discussion dans le vide, prévient José Gonzalez, représentant des salariés. Mais des solutions concrètes avec un vrai projet industriel. »

Publicités

2 réponses à “Fumel : La lutte à MetalTemple

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s