Archives quotidiennes : 18/12/2014

Débrayage à la CPAM de Caen

Le syndicat SUD appelle l’ensemble du personnel de la CPAM de Caen au débrayage cet après midi pour informer le public sur des conditions de travail et ses conséquences sur l’accueil.

SudProtSoc

Calais : plusieurs centaines de personnes pour dire non au « mur de la honte »

La Voix du Nord, 18 décembre 2014 :

Plusieurs centaines de personnes sont actuellement rassemblées devant le théâtre de Calais à l’appel Emmaüs. Le mouvement fondé par l’Abbé Pierre organise un rassemblement à l’occasion de la journée internationale des migrants pour soutenir les exilés et dire non « au mur de la honte ».

Plusieurs centaines de personnes sont réunies ce jeudi matin sur la place du théâtre à Calais, dans une ambiance festive avec musique et distribution de boissons chaudes. Des bénévoles d’associations locales, des militants, de nombreux représentants d’Emmaüs venus de toute la France (Alsace, Bretagne, Lyon…). Sur les pancartes, les messages appellent à la solidarité : « Construisons entre les hommes des ponts pas des murs », « Non au mur de la honte ». En ce 18 décembre, journée internationale des migrants, le mouvement Emmaüs et l’Organisation pour une citoyenneté universelle dénoncent les conditions d’accueil des migrants et le renforcement de la sécurité au port : l’érection d’un « mur de la honte » après la pose de nouvelles barrières pour empêcher les tentatives d’intrusion de migrants.

Lire la suite

Saint-Quentin : Débrayage d’une heure à Auchan-Fayet

L’Aisne Nouvelle, 18 décembre 2014 :

L’entreprise Auchan-Fayet, près de Saint-Quentin, a été affectée ce jeudi 18 décembre, par un débrayage d’une heure (7 h 30 à 8 h 30) appelé par le syndicat CFDT.

Selon Eric Lamotte, représentant de ce syndicat, ce piquet de grève représente 30 % de l’effectif théoriquement présent.

Lire la suite

Charente : grève chez Leroy Somer

Sud Ouest, 18 décembre 2014 :

Les salariés sont près de 250 à occuper le site de Rabion à Angoulême où ils ont passé la nuit de mercredi à jeudi. En grève depuis 24 heures, ils réclament le maintien d’une prime d’intéressement équitable.

Ils sont près de 250 ce jeudi à bloquer les accès du site de Rabion, au sud d’Angoulême. Un choix stratégique parmi les six sites que compte Leroy Somer en Charente car il assure les livraisons d’un client stratégique qui inflige des pénalités de retard. C’est à la suite d’une grande réunion, mercredi en début d’après-midi, concernant notamment les primes d’intéressement que les salariés ont décidé de débrayer. Bloquant d’abord le site de Champniers ils se sont ensuite rabattus sur Rabion, où une trentaine d’entre eux ont passé la nuit.

Lire la suite

Nouvelle action contre l’austérité demain à Bruxelles

RTL, 18 décembre 2014 :

L’Alliance D19-20 lance une nouvelle action ce vendredi à Bruxelles. Un encerclement pacifique du Sommet du Conseil européen pour dénoncer les mesures d’austérité en Belgique et en Europe. Entre 2.000 et 3.000 manifestants, dont des agriculteurs, sont attendus. Si vous êtes en voiture, mieux vaut donc éviter Bruxelles, surtout le matin à l’heure de pointe.

Quelques jours après la grève nationale, la colère sociale ne faiblit pas. Tout en se félicitant d’une mobilisation « exceptionnelle » lors des dernières actions, les syndicats se disent prêts à réitérer. Comme le rappelle la Centrale nationale des employés dans un communiqué, la stratégie décidée en front commun syndical est de donner un délai de 4 semaines (jusqu’au 13 janvier) au gouvernement fédéral et aux employeurs afin de montrer une « réelle volonté de remettre en discussion leur programme ». « Si Charles Michel ou ceux qui dirigent son gouvernement restent fermés à nos revendications, nous sommes prêts à repartir à l’action », assure Felipe Van Keirsbilck, secrétaire général de la CNE.

Lire la suite

Fumel : La lutte à MetalTemple

Sud Ouest, 18 décembre 2014 :

Moins d’une semaine après avoir déclenché la grève et le blocage de l’usine, les métallos fumélois de MetalTemple Aquitaine ont obtenu ce qu’ils souhaitaient : un engagement clair de Gianpierro Colla, l’actionnaire majoritaire. L’homme, qui vient de reprendre pour 3 euros l’usine d’Altia avec 208 emplois, à La Souterraine dans la Creuse, a signé, mercredi soir, le protocole de sortie de crise proposé par les syndicats et au sein duquel il dit être candidat à la reprise de l’usine avec un projet industriel.

Jusque-là, l’homme d’affaires italien ne s’était pas clairement positionné. Le possible retour de Caterpillar à Fumel, ainsi que les prévisions à la hausse des commandes du secteur acier, ont sans doute contribué à infléchir sa position. La détermination des ouvriers à poursuivre le blocage a fait le reste.

Lire la suite

Amazon : Travailleurs allemands, travailleurs polonais même combat !

Alors qu’en Allemagne, 2.000 travailleuses et travailleurs d’Amazon sont en grève pour les salaires, une délégation de syndicalistes polonais de l’entreprise est venue manifester sa solidarité avec les grévistes à Leipzig.

Streiks-bei-Amazon

Cette manifestation de solidarité et d’internationalisme prend d’autant plus de poids que la direction laisse entendre qu’elle peut transférer dans d’autres pays européens, comme en Pologne, les commandes qui ne pourraient pas être faites en Allemagne.

Voir une vidéo sur le site de Die Welt (en allemand)