Les grèves vont se multiplier en Suisse romande

Le Matin, 7 décembre 2014 :

Les actions menées à Genève et Neuchâtel pourraient en entraîner beaucoup d’autres.

C’est gagné! Les employés des Transports publics genevois (TPG) sont habités par un immense sentiment de victoire. Leur action du 19 novembre dernier, couplée avec la menace d’une nouvelle grève cette semaine, a porté ses fruits: ils ont carrément obtenu la garantie qu’il n’y aura pas de licenciements jusqu’en 2018.

«Du jamais vu»

Manuela Cattani, la présidente de la faîtière des syndicats genevois n’en revient pas elle-même: «C’est une grève mythique qui force le respect. Un tel blocage de l’outil de travail, une telle mobilisation, c’est du jamais vu. Cette lutte est déjà inscrite dans les annales de l’histoire syndicale.» Un modèle à réutiliser? Les autres fonctionnaires genevois se sentent en tout cas le vent en poupe et prévoient déjà les prochaines actions. A Neuchâtel, la mobilisation monte. Partout en Suisse romande, les rapports de travail vivent une profonde mutation.

2 réponses à “Les grèves vont se multiplier en Suisse romande

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s