Blocage autour de la synagogue B’nai Jeshurun contre le racisme et les violences policières

Le mouvement de protestation contre le racisme et les violences policières qui s’étend à travers les Etats-Unis, de New York à Los Angeles et de Seattle à Miami, ne concerne pas la seule communauté afro-américaine, principale victime des lynchages policiers. Aux côtés des noirs manifestent aussi des blancs, des latinos, des asiatiques et membres de toutes les communautés du melting-pot américain. Ainsi, parmi les nombreuses manifestations dans les rues de New York, une a été organisée le 4 décembre à Broadway autour de la synagogue B’nai Jeshurun par des membres de la communauté juive.

raba

rabbi-protest2

Plusieurs centaines de personnes se sont ainsi rassemblées devant la synagogue  B’nai Jeshurun à l’appel de Jews For Racial and Economic Justice (Juifs pour la Justice Economique et Raciale). Les manifestants ont ensuite bloqué l’intersection entre la 96th rue et Broadway. Les manifestants ont scandé des slogans en anglais comme  “Black Lives Matter » (Les vies noires comptent), mais aussi en hébreux et en yiddish. Des rabbins ont prononcé le kaddish (prière des morts) pour Eric Garner, Michael Brown et les autres victimes des violences policières.

rabbi-protest3-e1417756188614

rab4

rab5

Les manifestants ont également chanté « Daloï Politsey ! » (« A bas la police ») -1-, chanson révolutionnaire de la rue ouvrière juive sous le tsarisme. Les forces de répression sont intervenues et ont arrêté plusieurs dizaines de manifestants pour « entrave à la circulation », dont les rabbins Rabbi Jill Jacobs et Rabbi Sharon Kleinbaum de la synagogue Beit Simchat Torah, la plus grande synagogue à travers le monde qui célèbre des mariages homosexuels.

rab

rabp

Arrestation des les rabbins Rabbi Jill Jacobs et Rabbi Sharon Kleinbaum

Après les arrestations, un groupe a poursuivi la manifestation sur les trottoirs jusqu’à l’intersection jusqu’à la rue 100th street en scandant des slogans contre les violences policières.

rab1

– 1 – La chanson « Daloï Politsey » sous-titrée en anglais :

Que cette chanson révolutionnaire yiddish du début du XXème siècle soit chantée en ce début de XXIème siècle à New York, ne peut que faire penser à la version anglaise et moderne chantée par Geoff Berner dont le refrain est devenu « Hey hey daloï politsei, it means the same thing now as yesterday, out of your houses, into the streets, everybodie say ‘Fuck the police !' » :

Une réponse à “Blocage autour de la synagogue B’nai Jeshurun contre le racisme et les violences policières

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s