Archives quotidiennes : 06/12/2014

Ces sociétés qui prospèrent sur le dos des chômeurs

franceinter.fr, 5 décembre 2014

Depuis 2005, Pôle Emploi peut déléguer une partie du flux des demandeurs d’emploi à des opérateurs privés. Un marché juteux de plus de 250 millions d’euros pour ces sociétés qui gèrent plus de 250 000 demandeurs d’emploi. Un marché qui a entraîné de nombreuses dérives.

2014-06-12t170025z-1007180001-lynxmpea5b0s6-rtroptp-3-ofrtp-france-pole-emploi-greve

La particularité de ces demandeurs ? Ce sont les plus en difficulté, les plus éloignés du marché de l’emploi. Ces sociétés s’engagent théoriquement à leur fournir un accompagnement individuel et renforcé. Oui … mais ça c’est la théorie car en pratique, le rendez-vous individuel se transforme souvent en rendez-vous collectif. Une pratique qui choque Jean-Charles Steyger, il est délégué syndical FSU à Pôle Emploi.

Lire la suite

Publicités

Mauritanie : Les nouveaux esclaves de l’enseignement secondaire

Rapide Infos, 6 décembre 2014 :

L’esclavage traditionnel ou moderne, pratiques ou séquelles, demeure l’exploitation de l’homme par l’homme, horrible parce qu’il touche ce qu’il y a de plus cher chez l’homme, à savoir sa propre dignité. Classiquement, à un sujet correspond un maître, la responsabilité est plutôt individuelle.

Mais, le nouvel esclavagisme qui surexploite les contractuels de l’enseignement relève dangereusement d’une responsabilité collective, celle de l’Etat, qui est censé, justement, éradiquer toute forme de servitude.

Lire la suite

Manifestation contre le chômage et la précarité à Paris

AFP, 6 décembre 2014 :

Au moins un millier de personnes ont manifesté samedi à Paris, plusieurs centaines d’autres en régions, contre le chômage et la précarité, une démarche se voulant cette année plus particulièrement dirigée contre les récentes actions de patrons. A Paris, «2 à 3.000 manifestants», ensuite estimés à 8.000 par les organisateurs, 850 selon la police, ont défilé de la Place Stalingrad, dans le Xe arrondissement, à la place de Clichy (XVIIIe), à l’appel de plusieurs organisations (AC, Apeis, CGT Chômeurs, MNCP, CIP-IDH, CGT Spectacle…).

«Hollande, l’autre pays du chômage»

Autre cible du mécontentement pour cette 12e édition de la manifestation des chômeurs et précaires: le gouvernement. «Hollande, l’autre pays du chômage», pouvait-on lire sur la banderole en début de cortège.

Lire la suite

Grèce: plus de 10.000 manifestants en mémoire d’une victime d’un policier

AFP, 6 décembre 2014 :

Plus de 10.000 personnes, selon la police, ont manifesté samedi à Athènes et Thessalonique en mémoire d’un adolescent tué par un policier il y a six ans et en solidarité avec l’un de ses amis, détenu et en grève de la faim depuis près d’un mois.

La manifestation était en cours samedi après-midi dans la capitale grecque où 4.000 personnes marchaient dans le centre-ville sous des banderoles proclamant « la flamme de décembre n’est pas éteinte » ou « lutte contre la politique antisociale et la répression ».

Lire la suite

Douarnenez : Enorme mobilisation pour défendre l’hôpital

Le Télégramme, 6 décembre 2014 :

Défendre l’hôpital : c’est le mot d’ordre de la « grosse manif » de ce samedi à Douarnenez. Selon les estimations à l’arrivée du défilé, ce sont quelque 4.500 personnes qui ont répondu à l’appel !

Manifestations contre le chômage et la précarité

SAMEDI 6 DECEMBRE 2014, MANIFESTATIONS DES CHÔMEURS, INTERMITENTS & PRECAIRES à Paris et dans d’autres villes :

  • Paris – 14h place Stalingrad (voir l’appel)
  • Toulouse – 14h30 Place Esquirol (voir l’appel)
  • Clermont-Ferrand – 14h30 Place de Jaude
  • Marseille – 14h30 Vieux Port, contre la précarisation, justice sociale
  • Besançon à 15 h à l’angle de la rue Luc Breton et de la rue des granges (voir l’appel)
  • Orléans -15h Rassemblement sur le Parvis de la Cathédrale
  • Bordeaux – 15 H, Place de la Victoire

Lire la suite

Kobanê : Les Kurdes regagnent du terrain

Le Télégramme, 6 décembre 2014 :

Près de trois mois après l’attaque de l’organisation de l’État islamique sur la ville kurde de Kobané, à la frontière turque, le combat semble tourner à l’avantage des résistants kurdes. Ces derniers, aidés par des troupes de l’Armée libre syrienne ainsi que des soldats kurdes d’Irak, sont parvenus à reprendre près de 70 % du territoire aux jihadistes. Et chaque jour, ils gagnent du terrain.