Tournée de camarades irakiens en France

Article publié dans « Communisme-Ouvrier n°49« , bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Depuis cet été, le monde entier assiste horrifié à l’émergence de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (Daesh) et de ces crimes horribles (massacres de Yezidis, de chrétiens, esclavage sexuel de femmes, massacres d’ouvriers en lutte).

Depuis quelques mois, le monde entier assiste plein d’espoir à la lutte héroïque de la population de Kobané, sans appuis des autres Etats contre les forces de Daesh.

Mais Daesh n’est pas seulement présent à Kobané et contrôle le tiers de l’Irak et de la Syrie. Et si la situation est devenue de plus en plus critique ces derniers mois pour la population civile, c’est depuis des années que la guerre civile fait rage en Irak, que la population est prise en otage aussi bien par les groupes intégristes religieux, les milices paramilitaires chiites proches du pouvoir et les divers groupes nationalistes.

Du 04 au 08 novembre, Yannar Mohammed, présidente de l’Organisation pour la Liberté des Femmes en Irak (OLFI) et Muayad Ahmad, acteur de l’insurrection ouvrière de 1991 au Kurdistan, tous deux membres du Parti Communiste-Ouvrier d’Irak (PCOI) sont venus parler en France (à Lyon, Marseille, Paris et Lille) de la lutte des ouvriers, des femmes, des jeunes, des progressistes et globalement de la population civile en Irak face aux forces réactionnaires.

Les conférenciers ont rappelé la responsabilité des états dominants (USA, Etat européens, Turquie, Arabie saoudite et Qatar d’un coté, Russie, Syrie et Iran de l’autre) dans le chaos actuel, l’Irak étant pour eux un champ de bataille pour leur rivalité. Les Etats-Unis sont particulièrement responsables de la situation de guerre civile, s’étant appuyés sur les divisions ethniques et religieuses pour ré-organiser l’Irak de l’après Saddam.

Les conférenciers ont expliqué que dans beaucoup de villes, la population s’organisait de façon autonome pour résister, que le gens aspirent simplement à la liberté et au bien-être. L’OLFI lutte depuis 2003 pour les droits des femmes. Plusieurs refuges pour femmes menacée de crime d’honneur et pour homosexuels menacés de mort ont été crées dans plusieurs villes. La Fédération internationale des réfugiés irakiens travaille au Kurdistan d’Irak pour soutenir des milliers de réfugiés Yezidis, chrétiens, arabes, kurdes et syriens dont les foyers sont attaqués par Daesh. Les progressistes Irakiens ont particulièrement besoin d’un soutien matériel financier dans leur lutte.

Une cinquantaine de personnes sont venues à chaque conférences débattre et discuter des moyens de solidarités à mettre en œuvre pour aider ces forces progressistes résistants aux réactionnaires.

La tournée a été organisée conjointement par le Réseau Communiste Anti-gestionnaire, l’Union Pour le Communisme, l’Initiative Communiste-Ouvrière, les associations Table Rase et Solidarité Irak ainsi que des individuels.

Une réponse à “Tournée de camarades irakiens en France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s