Lundi 1er décembre à Liège… « tout sera fermé ! »

DH, 27 novembre 2014 :

Les syndicats assurent que la région liégeoise sera « totalement à l’arrêt ».

Les grèves tournantes font leurs œuvres et, ce lundi 1er décembre, c’est au tour de l’économie liégeoise au sens large de subir la colère des travailleurs. Après le succès du mouvement qui a débuté ce lundi 24 novembre dans le Hainaut, au Luxembourg ainsi qu’à Anvers et dans le Limbourg, c’est au tour de Liège, de Namur et du Brabant wallon (ainsi que de la Flandre orientale et de la Flandre occidentale), de débrayer.

À quoi s’attendre concrètement en région liégeoise ? Réunies en front commun pour une communication conjointe ce jeudi, CSC et FGTB ne pouvaient être plus claires : « En résumé, tout sera fermé ce lundi ».

Le message est en effet limpide et ne laisse pas de place à l’approximation… « on ne saurait pas faire le listing de toutes les entreprises et de tous les services qui seront à l’arrêt », précisait Jean-François Ramquet, secrétaire régionale à la FGTB Liège-Huy-Waemme, qui trace toutefois les grandes lignes…

Cible numéro 1 : les services publics. On parle des bus du Tec bien sûr mais aussi de la SNCB au niveau mobilité ainsi que de tous les services communaux et toutes les intercommunales.

Autre certitude, les écoles ne seront pas oubliées, « aussi bien le public que les écoles libres », précisent les syndicats. Les crèches sont aussi de la partie tout comme l’aéroport de Bierset.

Et puisque l’objectif est aussi de mettre « l’économie à l’arrêt », il est logique que les grandes galeries commerciales soient investies. La liste est longue; les syndicats parlent de « tous les grands magasins ». Des piquets, il y en aura également dans tous les grands zonings de la province. On parle des Hauts-Sarts, de Villers-le-Bouillet ou du Sart-Tilman, entre autres.

Et pour les travailleurs qui ne se sentiraient pas concernés, Jean-Marc Namotte, secrétaire fédéral CSC, précise : « il ne fera pas bon circuler à Liège ce lundi » . Aucun piquet n’est prévu aux entrées de ville mais, clairement, les déplacements seront perturbés par le mouvement. Vous êtes prévenus !

« Un saut d’index, c’est 20.000 € »

Alors que la mobilisation générale n’a pas encore débuté à Liège, les syndicats assurent qu’ils ont déjà distribué « des milliers » de tracts. Parmi les messages adressés à la population, on retiendra cet accent mis sur les mesures du gouvernement Michel comme « le saut d’index ». La communication va à l’essentiel : « 20.000 €; c’est ce que vous coûtera un seul saut d’index sur votre carrière ». Les syndicats précisent en effet que la moyenne est de 500 € nets par an de perdu. Ce lundi, on rappellera aussi ces mesures qui « détricotent la société belge »en « touchant directement au principe de service public ». Et de battre à nouveau le fer sur la pension à 67 ans ou sur le durcissement de l’octroi aux allocations… Aujourd’hui plus que jamais, les syndicats se disent « mobilisés ». Ce qui rassure du côté syndical : « c’est que les militants sont rejoints par les travailleurs au sens large. Clairement, si les actions sont gênantes, elles sont acceptées par la population ». Et d’insister sur la détermination des grévistes. « Il faut savoir qu’on ne fait pas grève pour le plaisir. Nous sommes obligés de recourir à ce genre de résistance… oui, la grève au finish est une éventualité ».

2 réponses à “Lundi 1er décembre à Liège… « tout sera fermé ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s