Première vague de grèves tournantes en Belgique

RTBF, 24 novembre 2014 :

C’est la première journée du mouvement de grève tournante. Illustration de la grogne syndicale après les mesures prises par le gouvernement Michel, notamment concernant les pensions. Au programme: perturbation dans les transports et piquets de grève devant les entreprises. 4 provinces sont concernée: Anvers, le Limbourg, le Luxembourg et le Hainaut.

Rond point bloqué à l’entrée de Binche RTBF

Aucun train ne circule. Aucun bus n’est sorti des dépôts en province de Hainaut. Les syndicats ont pris le contrôle de la cabine chargée de tout le trafic des trains en Hainaut. Conséquence : aucun train ne circule en Hainaut. Aucun bus n’a pris le départ non plus. Sauf peut-être quelque- uns dans le tournaisis où ce sont des privés qui sous-traitent pour les TEC. Mais inutile de dire qu’ils seront stoppés au premier barrage.

Dans la province du Luxembourg, 30% du service n’était pas assuré, a précisé Nor Sli du TEC Namur-Luxembourg.

D’autres perturbations en Hainaut

L’aéroport tourne mais les syndicats annoncent qu’ils seront 200 grévistes à bloquer les accès. les passagers doivent atteindre le hall d’embarquement à pied.

Pas de courrier non plus. Le centre de tri de Fleurus est bloqué. Il dessert toute la province.

Les administrations sont en grève, les hôpitaux en service minimum. Pour les écoles c’est au cas par cas. En général, elles ont communiqué avant le week-end aux parents.

A Tournai, le zoning commercial des Bastions est bloqué. Celui de Froyennes également.

Ne sortez pas vos poubelles aujourd’hui. L’intercommunale Hugea qui gère la collecte des déchets sur Mons, le Borinage et le Centre signale que les collectes en porte-à-porte sont annulées et que les Ecoparcs sont fermés. Sur la zone Ipalle dans le tournaisis, là, certains parcs à conteneurs seront accessibles.

En Hainaut, c’est la pagaille aux entrées des villes : en cause les barrages filtrants

Les barrages sont, la plupart du temps, aux entrées des grandes villes. A Mons, on ne passe plus nulle part, ni à la chaussée de Maubeuge, ni à Imagiix, ni à la porte du parc, ni au carrefour de la violette. St Ghislain est bloquée aussi. On ne rentre plus en ville. Les grévistes bloquent, aussi, certains accès aux autoroutes. Comme l’accès à l’autoroute à partir du R5 à Cuesmes. Tournai n’est pas bloqué. Là, on circule normalement et l’accès à l’autoroute n’est pas bloqué. Il faut préciser aussi que le centre de crise provincial a pour mission de veiller à ce que le trafic reste fluide sur les autoroutes.

A Charleroi, mobilisation sur de nombreux sites. L’accès des centres commerciaux sera difficile, Ville2, City Nord, Châtelineau sont bloqués. Des perturbations également au CPAS, Palais de justice, RTBF, les ronds-points d’accès aux grandes surfaces. Même situation dans le Centre (Le Roeulx – Binche). A Charleroi, depuis 7h, la plupart des parkings du centre-ville sont aussi bloqués par des piquets.

La Province de Luxembourg également au ralenti

La mobilisation devrait être forte à l’image de la participation à la manifestation du 6 novembre. Dès ce matin, les actions touchent tous les secteurs, plusieurs entrées d’entreprises, sont bloquées.

En front commun, la CSC Luxembourg et la FGTB Luxembourg ont appelé à une grève large au sein des entreprises, administrations et de l’enseignement de la province. Ce lundi matin, vous n’aurez pas de courrier dans votre boîte-aux-lettres, les camions transportant le courrier ne circulent pas.

Beaucoup d’usines et de zoning sont bloquées par des piquets de grève depuis tôt ce matin, d’autres vont l’être en cours de matinée. Citons, entre autres, Ferrero à Arlon, Burgo à virton, Magolux et Ampacet à Messancy, eurolocks à Bastogne. Les travailleurs débrayeront également dans les grandes chaînes de magasin : Cora , Carrefour , Aldi , Colruydt, Delhaize aux quatre coins de la province. Piquets de grève aussi dans les trois prisons Arlon, Marche et Saint-Hubert.
Les enseignants devraient être nombreux aujourd’hui à ne pas rejoindre leur classe, deux rassemblements de profs sont prévus : l’un à Virton, l’autre à Bastogne.

Les TEC public sont totalement à l’arrêt ce qui représente 30% de la flotte de bus de la province. Les bus dépendant du privé devraient rouler. Les trains, eux, rouleront car leur action de grève aura lieu en décembre avec Liège et Namur.

Ce midi, les travailleurs, les demandeurs d’emploi citoyens et associations sont attendus place Léopold à Arlon pour un grand rassemblement. Les syndicats annoncent un festin populaire qui sera servi aux participants et un bûcher expiatoire sera allumé.

Répercussion à Namur et en Brabant wallon

Ces deux régions ne sont pas concernées directement par la grève mais en cascade oui. Vu que le bloquage est complet en gare de Mons et Charleroi, plusieurs trains en provenance de ces 2 gares sont supprimés, tant en direction de Namur que vers Bruxelles. Sur la dorsale wallonne le train qui devait quitter Namur à 6H33 en direction de Liège a été supprimé. Impact direct aussi pour les navetteurs de Nivelles et de Braine l’Alleud sur la ligne Charleroi-Bruxelles. Comme sur les lignes Charleroi-Ottignies et Charleroi-Couvin. Par contre pour les trains qui relie Namur et Bruxelles, via Gemboux et Ottignies, en principe, pas de problème aujourd’hui.

La plupart des bus roulent, mais pas tous. La grève ne touche que les lignes qui relient la province de Namur et la province de Luxembourg. Perturbations annoncées donc sur les trajets Namur-Bastogne, Rochefort-Marche, Beauraing-Wellin et Beauraing-Alle.

Limbourg et Anvers sur le front de grève

En Flandre, ce sont les provinces d’Anvers et du Limbourg qui font partie de la tournante. Là aussi les grèves risquent de paralyser une bonne partie de l’activité. Les regards se portent notamment sur Anvers.

Dimanche déjà la province avait un goût de grève. Le trafic fluvial s’est mis totalement à l’arrêt. Les pilotes maritimes et côtiers ont cessé le travail dès 17 heures, à Anvers, mais aussi à Gand et Zeebrugge, deux villes théoriquement pas concernées par la grève de ce jour.

A Anvers, le port sera complètement à l’arrêt et plusieurs piquets de grève en bloqueront les accès. Il faut ajouter à cela des piquets intersydincaux. Les autorités craignent des incidents avec les dockers mais rappelons qu’aucune manifestation n’est prévue. Plusieurs zonings commerciaux comme celui de Wommelgem devraient aussi être bloqués.

Dans le Limbourg, le mouvement de grève devrait perturber les transports, mais aussi les écoles, les magasins, les hôpitaux, les maisons de repos et les prisons. Dans la matinée, les syndicats conduiront à Hasselt un cortège funèbre qui se dirigera vers les bureaux régionaux des trois partis flamands au pouvoir, N-VA, CD&V et Open VLD.

2 réponses à “Première vague de grèves tournantes en Belgique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s