Archives quotidiennes : 22/11/2014

200 mineurs polonais occupent le siège d’une entreprise

IndustriALL, 17 novembre 2014 :

Deux cents mineurs polonais occupent le siège du plus grand producteur de charbon thermique de l’Union européenne, pour protester contre les projets de liquidation de l’entreprise.

La liquidation du géant minier polonais, Kompania Weglowa S.A. (KW), menace l’emploi de plus de 46.000 personnes employées par l’entreprise d’État.

Les mineurs qui participent à l’action, dont certains sont membres des affiliés de IndustriALL Global Union, KADRA et Solidarnosc, campent devant les bureaux de l’entreprise à Katowice depuis jeudi dernier.

Lire la suite

Débrayage massif les 8 et 15 décembre à Brussels Airport

7 sur 7, 22 novembre 2014 :

La FGTB appelle vendredi à un débrayage massif lors des mouvements de grève les 8 et 15 décembre prochains au sein de Brussels Airport.

« Aux conditions de travail souvent difficiles des travailleurs à l’aéroport vient s’ajouter une avalanche d’économies et de mesures, qui ne seront supportées que par ces mêmes travailleurs », souligne le syndicat socialiste dans un communiqué.

Lire la suite

L’occupation des locaux continue chez Lainé

Ouest France, 20 novembre 2014 :

Cormelles-le-Royal : Trois semaines après la liquidation de l’entreprise, les salariés attendent toujours leurs lettres de licenciement. Sur place, la vie s’est organisée.

loccupation-des-locaux-continue-chez-laine

« Lainé SOS. Venez nous soutenir. » L’inscription figure à l’entrée de la zone d’activités où est située l’entreprise Lainé SAS, liquidée il y a trois semaines. Le ton est donné. Les banderoles accrochées sur les grilles qui entourent l’usine rappellent aussi la colère des anciens salariés.

Lire la suite

Vers un mouvement de grève à la raffinerie Total de Normandie

Normandie Actu, 21 novembre 2014 :

La direction de la raffinerie Total Normandie a annoncé, vendredi 21 novembre, une restructuration de son unité d’huile. 50 emplois sont concernés. Un appel à la grève est lancé.

La direction de la Raffinerie Total de Normandie à Gonfreville-l’Orcher, près du Havre, a dévoilé aux syndicats, à l’occasion d’un comité d’entreprise extraordinaire, vendredi 21 novembre 2014, son plan de restructuration de l’unité des huiles de base du site. Elle a confirmé que 50 emplois seraient concernés par cette évolution. « Mais les salariés se verront proposer un poste adapté à leurs compétences sur la plateforme Normandie », assure-t-elle, dans un communiqué. Une annonce qui provoque la colère du syndicat CGT.

Lire la suite