Nantes: Nouvelle manifestation sous haute tension ce samedi en centre-ville

20minutes.fr, le 22 Novembre 2014

Lors de la manifestation du 1er novembre à Nantes.

Le centre-ville de Nantes retient son souffle. Une nouvelle manifestation «contre la répression policière» est prévue ce samedi, à partir de 14 h, au départ du palais de justice. Les organisateurs, qui revendiquent leur appartenance à des «comités locaux contre le projet d’aéroport» ou à des «collectifs anti-répression», entendent dénoncer «l’usage d’armes mutilantes et mortelles par la police dans le cadre des manifestations», ainsi que «l’acharnement des tribunaux via une justice qui condamne les opposants». Ils appellent à «reprendre la rue en masse, à ne pas la laisser à la police».

Les organisateurs disent vouloir éviter les débordements

Le rassemblement, non autorisé puisque non déclaré en préfecture, est jugé «à risques» par les autorités qui gardent en mémoire les dégradations et violences survenues lors des manifestations des 27 octobre et 1er novembre à Nantes. Les actes de vandalisme commis cette semaine contre le siège du PS 44 ou contre la gendarmerie de Sautron n’invitent pas non plus à croire à l’apaisement.

Pourtant, les organisateurs déclarent cette fois vouloir «instaurer un climat de confiance» et disent «considérer comme un enjeu de s’abstenir de répondre aux provocations des flics ou de s’en prendre aux biens matériels». «Les affrontements avec la police et la casse participent à faire monter la tension de telle façon que tout un tas de gens ne se sentent pas à l’aise pour retourner manifester», expliquent-ils.

«L’objectif sera de casser du flic»

Le syndicat de police Alliance n’y croit guère. «L’objectif sera certainement de casser du flic, craint Arnaud Bernard, secrétaire départemental du syndicat. On l’a vu la dernière fois, les participants viennent avec plein de haine: ils ont des barres de fer, des pavés, des bouteilles d’acide. S’ils ne s’en prennent pas aux policiers, il y a un vrai risque pour les bâtiments et le centre-ville.»

Inquiète également, la maire de Nantes, Johanna Rolland, prévient les organisateurs. «Il ne peut être question pour moi de confondre le droit démocratique de manifester et l’intention de ceux dont le seul objectif est d’affronter les forces de l’ordre et de dégrader les biens publics et privés. J’ai donc demandé au préfet de prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher tout débordement et toute dégradation dans notre ville. Les Nantais ne sauraient être une nouvelle fois pris en otages.» Un dispositif policier très conséquent devrait donc mobilisé.

Un appel à porter du blanc

Précautionneux, certains commerçants ont commencé à protéger leur vitrine. La façade de la boutique Vinci immobilier, rue de Strasbourg, est même entièrement recouverte de panneaux de protection depuis vendredi après-midi.

La boutique Vinci immobilier protège sa vitrine avant la manifestation. – F. Brenon / 20 MInutes

 

Quelques organisations, dont l’Acipa, la principale association opposée au projet d’aéroport, ont lancé de leur côté un appel à arborer «très visiblement» ce samedi écharpes, coiffures et vêtements de couleur blanche en guise d’incitation à «la non-violence».

2 réponses à “Nantes: Nouvelle manifestation sous haute tension ce samedi en centre-ville

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s