Archives quotidiennes : 21/11/2014

Onnaing: des pneus brûlent devant chez Ogura

La Voix du Nord, 21 novembre 2014 :

Le syndicat Sud l’avait annoncé, il l’a fait. Ce vendredi matin dès 7 heures, des délégués syndicaux venus de toute la région étaient venus grossir les rangs, pour soutenir leurs camarades d’Ogura à Onnaing, bien décidés à faire monter la température avant d’aller négocier une rallonge d’indemnités pour les six salariés licenciés. Des mesures qui interviennent dans un contexte économique très difficile pour la société nippone.

nord

L’entreprise japonaise Ogura ne va pas bien. Comme nous l’écrivions lundi, cet équipementier automobile, qui fabrique des embrayages pour les systèmes de climatisation, est sous le coup d’une procédure de sauvegarde depuis le printemps. « On fait des pertes, il fallait éviter la cessation de paiement », explique le directeur administratif et financier Alain Gouvret. Ces six mois de procédure, qui ont gelé les créances, ont été « une bouffée d’oxygène ».

Lire la suite

Quand une Kurde iranienne brave les peshmerga pour combattre Daesh

France 24, 20 novembre 2014 :

Kawsar est une combattante kurde qui a fui l’Iran et la répression pour rejoindre le Kurdistan irakien. Son objectif : affronter l’EI. Mais son affiliation au parti marxiste Komala, fondé dans la République islamique, semble être un frein.

Direction Kirkouk

Elle remonte ses cheveux en tenant sa Kalachnikov. Kwasar. Cette jeune Kurde iranienne de 24 ans, au doux visage sur lequel poind toujours un sourire, n’a qu’une envie : aller se battre contre les jihadistes de l’organisation de l’État islamique (EI). Mais elle ne peut pas.

Lire la suite

Les hébergements d’urgence n’ouvriront qu’à partir de -5°C

Normalement, les centres d’hébergement d’urgence du Nord (et sur tout le territoire) ouvrent le 1er novembre. Mais cette année, une circulaire nationale stipule que l’ouverture ne peut avoir lieu si la température n’a pas atteint les -5°C.

© France 3 Une circulaire du ministère du Logement conditionne l'ouverture des centres d'hébergement d'urgence de nuit à une température d'au moins -5°C.

© France 3 Une circulaire du ministère du Logement conditionne l’ouverture des centres d’hébergement d’urgence de nuit à une température d’au moins -5°C.

France 3, 20/11/2014

Les températures ne sont pas encore tombées en dessous de 0 et pourtant le Samu social reçoit déjà toutes les nuits plusieurs centaines de demandes d’hébergement. Dans son communiqué de presse sur la veille saisonnière, la préfecture du Nord explique que « celle-ci prévoit l’activation du dispositif lors des différentes phases de dégradation climatique, conformément aux orientations nationales ». Lire la suite

Fin de la grève à la laiterie des Montagnes d’Auzances

France Bleue, 21 novembre 2014 :

La fin de la grève est intervenue ce vendredi après-midi à la laiterie des montagnes d’Auzances suite aux nouvelles négociations.

Seule avancée concrète : une participation de la direction pour une mutuelle. Au-delà, il semble désormais acté que 2 CDD seront titularisés en CDI, mais 2 autres CDD qui arrivent en fin de contrat en décembre ne seront pas renouvelés.

Lire la suite

Grève à la Société des Eaux du Nord: «Plus de bla-bla, des engagements écrits»

La Voix du Nord, 21 novembre 2014 :

Les salariés de la Société des Eaux du Nord (SEN) sont en grève depuis ce vendredi 14 h et, officiellement jusqu’à lundi 8 h, astreintes comprises. S’ils avaient prévu d’aller manifester devant le Stade Pierre-Mauroy, à l’heure du coup du premier match de la coupe Davis, ils sont finalement restés dans l’enceinte de leurs locaux, à Hellemmes, au vu de « grandes avancées » dans leurs discussions avec la communauté urbaine. En jeu : la sauvegarde de leurs emplois, dans le cadre de la fin du contrat de délégation de service public fin 2015.

Deux heures de discussions dans les bureaux de Lille Métropole ont fait basculer ce qui devait être une manifestation très visible, sur le parvis du Grand Stade, en manifestation moins visible, dans les locaux, mais tout aussi suivie. Sur 430 salariés, plus de 300 sont en grève depuis ce vendredi 14 h. La plupart d’entre eux sont réunis jusqu’à 17 h ce vendredi, devant l’entrée principale des bureaux, pavé Napoléon à Hellemmes. Ils devaient se retrouver sur le parvis du stade Pierre-Mauroy mais des rencontres et des courriers ces derniers jours, voire dernières heures, les ont décidés à ne pas battre le pavé.

Lire la suite

Des chômeuses portent plainte pour «escroquerie» après un stage chez Leclerc

Le Parisien, 20 novembre 2014 :

Onze chômeuses de longue durée ont porté plainte pour «escroquerie» et «travail dissimulé» après avoir participé à une formation dans une enseigne Leclerc, ont confirmé les avocats en charge de l’affaire, révélée par Le Monde jeudi.

Saisis par l’union locale CGT d’Évry (Essonne), Me Eddy Arneton et Me Sofiane Hakiki ont déposé plainte contre X lundi au parquet d’Évry pour «escroquerie, offre d’emploi fausse, travail dissimulé, soumission de personnes vulnérables à des conditions incompatibles avec la dignité humaine et violences».

Lire la suite

Marée humaine à Mexico pour demander justice

RFI, 21 novembre 2014 :

Jeudi soir, des dizaines de milliers de manifestants ont marché dans les rues de Mexico où ils ont réclamé que justice soit faite pour les 43 étudiants disparus à Iguala à la fin du mois de septembre dernier. Trois défilés étaient partis de trois points différents du centre de la ville, où avaient été accueillies trois caravanes de parents des disparus qui venaient de parcourir le Mexique pour expliquer leur lutte. Ces marches se sont déroulées de manière pacifique. Cependant, à l’issue de cette grande manifestation, des éléments masqués ont affronté à la police.

« Quarante, quarante et un, quarante-deux, quarante-trois. Justice ! » Cette énumération du nombre d’étudiants disparus à Iguala, des dizaines de milliers de manifestants l’ont faite inlassablement tout au long de trois marches simultanées qui ont convergé vers la place centrale de la capitale. Ils ont une fois encore demandé le retour en vie de ces étudiants pour lesquels ils exigent que justice soit rendue.

Lire la suite