Italie: la grève générale déplacée au 12 décembre

AFP, 19 novembre 2014 :

La grève générale annoncée pour le 5 décembre prochain par la principale confédération syndicale italienne (CGIL, gauche), a été reportée au 12 décembre et se déroulera avec la participation d’une autre confédération, l’UIL (modérée), a annoncé mercredi une dirigeante syndicale.


Nous avons enregistré une importante convergence avec l’UIL concernant le projet de budget 2015 et le Jobs Act, la réforme du marché du travail voulue par le gouvernement de Matteo Renzi, et nous sommes convenus d’organiser une grève générale le 12 décembre avec des manifestations sur tout le territoire, a déclaré Susanna Camusso, secrétaire générale de la CGIL.


La CGIL avait proclamé il y a une semaine cette grève générale, initialement prévue pour le 5 décembre, dans le secteur public et privé pour protester contre les politiques économiques et sociales du gouvernement.

Aucune raison n’a été avancée pour expliquer ce changement de date, mais le choix du 5 décembre avait déclenché les sarcasmes de la majorité, le 5 tombant un vendredi et le lundi 8 étant férié en Italie. Le pont est servi avait ainsi raillé sur son compte Twitter, Ernesto Carbone, un des dirigeants du Parti démocrate (PD, gauche au pouvoir).

La CISL (catholique) a refusé de se joindre à la grève générale mais accepte de participer à une grève unitaire, organisée par les trois confédérations, de l’administration publique.

La principale cible de la colère syndicale reste le Jobs Act, la réforme du marché du travail voulue par le chef du gouvernement italien Matteo Renzi pour encourager les embauches.

Validé par le Sénat, le projet doit encore être adopté par la Chambre des députés. Il prévoit de faciliter les licenciements et de réduire les droits et protections des salariés dans leurs premières années de contrat.

Le ton monte depuis des mois entre les syndicats, essentiellement la CGIL qui est la plus critique, et le gouvernement de M. Renzi qui refuse de laisser les principales confédérations dicter sa politique.

L’époque où une manifestation pouvait bloquer le gouvernement et le pays est révolue, a déclaré il y a trois semaines M. Renzi.

La CGIL veut pour sa part capitaliser sur le succès d’une grande manifestation qui avait rassemblé le 25 octobre des centaines de milliers de personnes à Rome contre le Jobs Act.

Une réponse à “Italie: la grève générale déplacée au 12 décembre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s