Archives quotidiennes : 14/11/2014

Nouvelle journée de grève prévue à Lévis

La Presse, 14 novembre 2014 :

Autre journée de paralysie à prévoir dans les services municipaux à Lévis le 26 novembre. Des avis de grève seront envoyés sous peu pour signaler que les syndiqués participeront à une journée de débrayage, en parallèle du Grand dérangement syndical organisé à la grandeur de la province.

Le 3 novembre, les services municipaux avaient été paralysés par une grève de 24 heures des fonctionnaires municipaux. Ceux-ci avaient bloqué l’accès à une trentaine d’édifices de la Ville, des bibliothèques aux arénas, en passant par l’hôtel de ville, les piscines et les garages municipaux. Conséquence: les cours et rencontres avaient été annulés partout à Lévis et une foule de services municipaux avaient été interrompus.

Lire la suite

Colère en Italie contre l’austérité

7 sur 7, 14 novembre 2014 :

Des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont eu lieu vendredi en Italie lors d’actions de protestation contre les réformes du gouvernement de centre-gauche.

Des manifestants se sont rassemblés dans plusieurs grandes villes pour dénoncer l’agenda des réformes prévues par Matteo Renzi et la politique européenne.

Lire la suite

Jeune angolaise menacée d’expulsion. Nouvelle manifestation de soutien

Ouest France, 14 novembre 2014 :

Une course solidaire se déroule, ce samedi 15 novembre, à partir de 10 h 30, au stade de la Venaiserie, à Saint-Barthélemy-d’Anjou.

Nouvelle manifestation de soutien à la jeune collégienne angolaise et à sa mère, toujours menacées d’expulsion. Le tribunal administratif a maintenu l’obligation de quitter le territoire français.

Lire la suite

Ecole Jean-Mermoz à Orléans : les parents manifestent, l’élu punit leurs enfants

Le mois dernier, des parents avaient occupé l’école Mermoz, en soutien à deux familles sans-papiers. La ville a décidé de sanctionner l’établissement, qui ne recevra pas de matériel numérique à titre expérimental, comme c’était prévu.

L’école Jean-Mermoz ne recevra pas de matériel numérique, comme c’était prévu depuis l’an dernier.? - FB

L’école Jean-Mermoz ne recevra pas de matériel numérique, comme c’était prévu depuis l’an dernier.? – FB

Tout était calé. Les câbles électriques avaient même été branchés dans la classe de CM2 de l’école Jean-Mermoz, aux Blossières.

L’établissement devait recevoir, pendant les vacances, du matériel numérique à titre expérimental, et susceptible d’équiper toutes les écoles orléanaises, à partir de 2015.

Un vidéoprojecteur interactif et une tablette XXL, grande comme un tableau de classe, qui doivent favoriser l’apprentissage des écoliers. Lire la suite

Les travailleurs des ports de Boulogne et Calais manifestent à Lille devant le conseil régional

La Voix du Nord, 14 novembre 2014 :

A l’appel de FO et CGT, une centaine de marins manifestent devant le conseil régional, ce vendredi en assemblée plénière. Une action à mettre en parallèle avec la grève conduite aujourd’hui dans le port de Calais.

Les marins de Boulogne et Calais sont inquiets et entendent le faire savoir. Ce matin, une centaine d’entre eux (FO Equipement Calais, Fédération ports et docks CGT Boulogne-Calais) manifeste devant le conseil régional, à Lille.

Lire la suite

Des salariés de Schneider Electric manifestent pour leur emploi

Midi Libre, 14 novembre 2014 :

Des salariés de Schneider Electric ont manifesté ce vendredi matin sur la RD 613 entre Gigean et Fabrègues pour protester contre la fermeture du site.

L’usine de fabrication de transformateurs électriques, qui employait environ 160 personnes avant l’annonce d’un plan social, doit fermer d’ici la fin de l’année. Des salariés ont bloqué la RD 613 et perturbé la circulation ce vendredi matin.

Tarbes : Les ouvriers de Vallourec sont en grève

La Dépêche, 14 novembre 2014 :

Une partie des 56 salariés que compte Vallourec était en grève, hier. Rappelons que l’usine, implantée sur le site de l’Arsenal, est spécialisée dans les raccords de tube pour extraction de pétrole. Ce mouvement est motivé par la NAO (Négociation annuelle obligatoire). La première réunion qui s’est tenue la semaine dernière n’a pas abouti, indique Grégory Lecuyer, délégué syndical CGT.

«Lors de la deuxième phase, ce que l’on nous a proposé ne nous convenait pas. On espère bien être entendus la semaine prochaine, lors de la troisième phase des négociations.» En attendant, quelques bidons braseros ont été installés devant l’entrée de l’usine, histoire de réchauffer l’atmosphère et de préparer quelques brochettes pour le casse-croûte de midi. Dans un tract, les grévistes expriment leur ras-le-bol : «Trop, c’est trop, malgré nos revendications, la direction ne veut rien entendre et ne fait aucun effort pour améliorer nos conditions de travail».

Lire la suite