Archives quotidiennes : 12/11/2014

Rennes : Près de 200 jeunes rassemblés, malgré la décision de fermeture

Le Télégramme, 12 novembre 2014 :

L’assemblée générale consacrée à la mort du jeune écologiste Rémi Fraisse, le 26 octobre dernier dans le Tarn, s’est bien tenue ce mercredi, sur le campus de l’université Rennes 2. Les étudiants ont appelé à une nouvelle AG pour ce jeudi à la mi-journée.

Ce mercredi, près de 200 jeunes se sont réunis en assemblée générale sur le campus de l’université Rennes 2, malgré sa fermeture pour « raisons de sécurité » prononcée par Jean-Émile Gombert. Le président de l’établissement a expliqué sa décision par le fait que l’appel à cette première assemblée générale figurait au bas d’un tract appelant à une manifestation, samedi dernier, dans les rues de Rennes, intitulé « Rémi est mort: faisons mouvement contre la police ». Pour lui, cet appel était le fait de personnes extérieures à l’université et son mot d’ordre était à « caractère violent », d’où sa décision, prise mardi de fermer l’université pendant 24 heures, ce mercredi.

Lire la suite

Publicités

Grève de la faim au centre fermé de Vottem

7 sur 7, 12 novembre 2014 :

Des personnes détenues au centre fermé de Vottem (Liège) ont entamé vendredi une grève de la faim pour obtenir leur libération, annonce mercredi le Collectif de résistance aux centres pour étrangers (CRACPE). Selon l’Office des étrangers, le mouvement ne serait toutefois plus complètement suivi.

Selon le CRACPE, cette grève de la faim serait menée par 8 hommes réclamant leur libération. Enfermés depuis plusieurs mois, ils ne supporteraient plus la prolongation de leur détention en vue d’une expulsion. « Lorsque la chambre du conseil ordonne leur libération, l’Office des étrangers va à chaque fois en appel », dénonce le collectif dans un communiqué.

Lire la suite

Quetigny : sixième jour de grève à Sanofi

Le Bien Public, 12 novembre 2014 :

Pour le sixième jour de suite, les salariés de Sanofi à Quetigny font grève ce mercredi. Encore une fois, plus d’une centaine de salariés du site de production sont sur place et bloquent l’entrée du site.

Des feux de pneus signalent, au loin, la présence de ce piquet de grève. Actuellement, un CE extraordinaire est en cours sur le site entre les responsables de Sanofi et ceux de Delpharm, futur repreneur du site.

Lire la suite

L’égalité homme-femme proclamée au Kurdistan syrien

20 Minutes, 10 novembre 2014 :

Les autorités locales aux commandes dans les régions kurdes de Syrie ont promulgué un décret garantissant aux femmes les mêmes droits que les hommes, a rapporté une ONG qualifiant l’initiative «d’affront» à leurs ennemis djihadistes. Les femmes et les hommes doivent être «égaux (…) dans tous les aspects de la vie publique et privée», proclame le texte publié mercredi sur la page Facebook des autorités kurdes dans la province d’Hassaka.

Les Kurdes présents dans le nord-est de la Syrie sont parvenus à instaurer une sorte d’autonomie à la faveur du conflit déclenché en mars 2011. Ils édictent leurs propres règles qui s’appliquent à toutes les populations -y compris arabes- dans les trois «cantons» constituant cette région autonome, non reconnue par le régime de Damas.

Lire la suite

11 novembre antimilitariste à Besançon

A l’appel de la Fédération Anarchiste, de la CNT et des libertaires, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées mardi 11 novembre à 11 heures devant le 11 rue Battant à Besançon contre les guerres et le militarisme. Antimilitaristes et internationalistes, les militants locaux de l’Initiative Communiste-Ouvrière avaient décidé de se joindre au rassemblement.

100_1444

Le choix du 11 rue Battant pour le rendez-vous vient de la plaque apposée à cette adresse en mémoire du soldat Lucien Bersot, fusillé pour l’exemple le 13 février 1915 pour avoir refusé de mettre un pantalon d’uniforme encore tâché du sang du précédent soldat qui l’avait porté.

Lire la suite

Nouvelle manifestation de colère après la disparition de 43 étudiants au Mexique

7 sur 7, 12 novembre 2014 :

Des manifestants ont incendié mardi le siège du parti gouvernemental dans l’Etat de Guerrero, dans le sud du Mexique, au cours d’une nouvelle manifestation de colère après l’annonce du probable massacre des 43 étudiants disparus fin septembre.

Au moins cinq personnes ont été blessées, trois policiers et deux journalistes, selon la protection civile, tous atteints par des jets de pierres. Parmi les journalistes blessés figure un photographe de l’AFP, Jesus Guerrero. Cet incendie du siège du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI) au pouvoir, est intervenu pendant une manifestation à Chilpancingo, capitale de l’Etat de Guerrero.

Lire la suite

Afrique du Sud: Vers l’explosion de la centrale syndicale Cosatu ?

L’Express, 12 novembre 2014 :

« Un syndicat doit-il soutenir sans faille un parti au pouvoir qui ne l’écoute pas » La question est sur le point de faire exploser le Congrès des syndicats sud-africains (Cosatu), au risque de provoquer un séisme politique en déstabilisant l’ANC.

Après des mois de procès d’intentions, de petites phrases, de déclarations enflammées et d’anathèmes, la direction du Cosatu a exclu samedi le syndicat des métallos Numsa, l’une de ses 21 composantes, et la plus importante numériquement avec près de 350.000 adhérents (sur 2,2 millions).

Lire la suite