Les Mexicains dénoncent l’Etat assassin

Libération, 6 novembre 2014 :

La disparition de 43 étudiants attribuée à un cartel et à un élu local mobilise la population.

Quarante-trois chaises vides sur le Zócalo, la place centrale de Mexico, attendent les étudiants disparus. Sur cette esplanade où le nombre 43 est formé avec des bougies à la nuit tombée, on manifeste toute cette semaine pour les jeunes d’Ayotzinapa (Etat du Guerrero).

Ce groupe d’étudiants de l’Ecole normale rurale, séquestrés le 26 septembre par la police municipale de la ville d’Iguala, et livrés à une organisation criminelle qui se serait chargée de les liquider, demeure introuvable.

Une centaine d’universités du pays sont en grève depuis mercredi et les marches et rassemblements se multiplient.

Une réponse à “Les Mexicains dénoncent l’Etat assassin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s