Iran : Rapports sur les manifestations contre les agressions misogynes à l’acide

Rapports du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI) sur les manifestations contre les attaques de femmes à l’acide, 25 octobre 2014 :

Forces de répression à Ispahan

Forces de répression à Ispahan

Rapports n°1 :

Ispahan :

Il y a une atmosphère très tendue. De nombreuses écoles de filles sont fermées. De nombreuses étudiantes de l’université d’Ispahan ont refusé de rejoindre leurs classes, avec plus de 50% des cours supprimés. La sécurité de l’université contrôle étroitement les entrées et les sorties. Les magasins de la place Emam Ali, de la place Sabzeh, et des rues Shaohada et Sharif Vaghefi sont fermés. Les gens avancent vers Darvazeh Dowlat où les magasins sont aussi fermés. Les forces de sécurité et les flics en civil du régime sont aussi présents.

Shahre Kord :

Les étudiants sont en grève pour protester contre les attaques à l’acide et l’université est quasiment fermé. Les magasins du boulevard Kashani, de la route Sa’di, du Nord du boulevard Hafez, de tout l’Est et l’Ouest de Mir-Abad et des routes Mellat et Farabi sont fermés.

 Rapports n°2 :

Téhéran :

Manifestation de femmes vers 13 h heure locale dans le quartier Fatemi.

Les forces de sécurité se sont déployées vers 12 heures devant le ministère de l’intérieur. Un grand nombre de miliciens du régime en moto tentent d’intimider les protestataires en jouant avec l’accélérateur. Les fonctionnaires en civil du régime bloquent le chemin vers le lieu de rendez-vous. A 13 h, les forces de sécurité attaquent un groupe de femmes qui se dirige vers le ministère de l’intérieur. Parmi les slogans scandés : « Les lanceurs d’acide sont des mercenaires, nous n’avons pas de sécurité ! », « Jeter de l’acide est un crime, co-citoyens, apportez-nous votre soutien ! ». Il y a eu des affrontements entre manifestants et forces de sécurité et la foule s’est dispersée.

Dans le même temps, des étudiantes et étudiants ont organisé un rassemblement à partir de 10 heures Place de la Révolution à la fois contre les agressions à l’acide et contre la brutale exécution ce matin de Reyhaneh Jabbari, la jeune femme de 26 ans accusée d’avoir tué un ancien membre du ministère des renseignements qui avait tenté de la violée alors qu’elle avait 19 ans. Les forces de sécurité ont attaqué la manifestation et plusieurs manifestants ont été arrêtés.

Ispahan :

Quartier Darvazeh Dowlat, 13 h (heure locale) : Entre 2.000 et 3.000 personnes se sont rassemblées. Les forces de sécurité et les miliciens en civil étaient très présents. Vers 15 heures, malgré les attaques par les forces de sécurité, les gens continuaient de scander des slogans. L’Unité Spéciale des forces de sécurité a utilisé du gaz lacrymogène pour disperser la foule. Dans les affrontements qui ont suivis, plusieurs personnes ont été arrêtées.

Chiraz :

13 h (heure locale) : Les gens se sont rassemblés sur la place municipale et ont commencé à chanter des slogans. Environ une heure et demi plus tard, les forces de sécurité ont attaqué la manifestation, arrêtant deux personnes. La foule s’est déplacée vers le parc proche et y a continué sa manifestation.

Lors des manifestations de ce jour dans les villes de Téhéran, Ispahan et Chiraz, ce sont au moins 10 personnes qui ont été arrêtées.

 

3 réponses à “Iran : Rapports sur les manifestations contre les agressions misogynes à l’acide

  1. Pingback: Manifestations étudiantes à Téhéran et à Babol contre les agressions misogynes | Solidarité Ouvrière

  2. Pingback: Derniers rapports sur les manifestations contre les agressions sexistes et misogynes à l’Acide en Iran | soliranparis Blog

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s