Dunkerque: la direction de la raffinerie SRD annonce la suppression de 177 postes

La Voix du Nord, 23 octobre 2014 :

Les salariés de la Société de la raffinerie de Dunkerque (SRD) voient se confirmer les craintes qu’ils exprimaient depuis fin août : 177 postes sur les 263 que compte l’entreprise seront supprimés, en l’état actuel du dossier.

La direction du site a annoncé, mardi, lors d’un comité d’entreprise extraordinaire cette saignée dans les effectifs de la production des huiles industrielles. L’autre composante de SRD – le secteur des bitumes et de la paraffine – n’est pas touché, mais cela ne semble pas de nature à rassurer Mickaël Desmadrille.

Le secrétaire du comité d’entreprise et syndicaliste CGT craint pour l’avenir même du site : « Notre but, c’est de sauver de l’emploi et de l’activité, mais sans les huiles, on est très interrogatifs. » La production des huiles industrielles représente en effet la majeure partie de l’activité, des emplois et du chiffre d’affaires.

Mickaël Desmadrille doute également du bien-fondé de l’argumentaire avancé par le groupe Colas pour justifier cette annonce de futures suppressions de postes.

Selon l’actionnaire de SRD, la conjoncture économique ne permettrait plus de dégager des marges suffisantes, mais le secrétaire du comité d’entreprise avance : « Les représentants du personnel avaient compris que la vente du site était annoncée avant même le rachat de SRD par Colas en juin 2010. » En d’autres termes, les difficultés actuelles serviraient de prétexte pour justifier une décision prise de longue date.

Jeudi dernier, autorisé à prendre la parole avant le conseil communautaire, Mickaël Desmadrille assurait que cette décision « était plus financière qu’industrielle. Colas vit grâce à des marchés que vous, élus, signez. »

Le 6 novembre s’ouvrira une période de trois mois pendant laquelle le comité d’entreprise sera consulté. Au centre des discussions avec la direction figureront les mesures de reconversion, de formation du personnel, etc…

VINGT-QUATRE HEURES DE GRÈVE

D’ici là, les salariés comptent manifester une nouvelle fois leurs inquiétudes. La CGT les appelle à observer une grève de vingt-quatre heures à compter de ce jeudi à 5 h (SRD fonctionne jour et nuit avec des équipes postées). Aucun camion ne sortira du site de la chaussée des Darses.

Toutefois, et comme cela s’était déjà produit lors de la grève fin août, du personnel réquisitionné assurera la sécurité des installations et la protection de l’environnement. SRD entre dans la catégorie Seveso seuil haut (classification de certains établissements présentant des risques majeurs).

Une réponse à “Dunkerque: la direction de la raffinerie SRD annonce la suppression de 177 postes

  1. aubert lucien

    NON les salariés ne sont pas la valeur marchande des actionnaires et des profits de COLAS.
    interdiction des licenciements et la lutte générale contre ses exploiteurs
    lucien AUBERT conseiller municipal de lutte ouvrière de FROUARD

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s