Appel urgent de Kobanê

Au 25ème jour de l’attaque de Daesh sur la ville de Kobanê (Rojava, Kurdistan occidental), de violents affrontements continuent sur trois fronts alors que les combattantes et combattants du YPG/YPJ (Unités de Protection du Peuple / des Femmes) mènent une résistance héroïque contre les bandes qui attaquent en permanence la ville depuis ces trois côtés.

kobani

Dans cette troisième semaine d’attaque intenses sur Kobanê, les gangs de Daech ont commencé ces derniers jours de lancer aussi des attaques vers le point frontière de Kobanê (Mürşitpınar). Par ces attaques, les bandits tentent d’encercler complètement la ville afin de massacrer la population et de bloquer l’accès à l’aide humanitaire. Les correspondants de l’agence ANHA rapportent que les combats se sont intensifiés le 9 octobre à midi entre les unité du YPG et les gangsters de Daech.

Les civils menacés de massacre imminent

Les violents affrontements sur le front de l’est se ont étendus au ud où on rapporte que les gangsters préparent une nouvelle vague d’attaque. Le correspondant rapportent aussi que les bandits concentrent leurs attaque vers la frontière depuis le matin du 9 octobre. Selon les informations des responsables du canton de Kobanê, des milliers de civils de la ville sont menacés de massacre si la seule porte de sortie tombe sou le contrôle des gangsters.

Mahmud Beşar, porte-parole de l’administration du canton de Kobanê, a déclaré que la population de la ville résistera jusqu’au bout, dans toutes les circonstances, mais qu’une aide urgente est nécessaire pour les milliers de civils qui se ont récemment réfugiés dans la ville après l’évacuation des villages pour raison de sécurité. Face aux besoins vitaux des civil à Kobanê, ville actuellement sous embargo, Mahmud Beşar appelle à une aide humanitaire urgente de la part des institutions kurdes et internationales.

Selon Mahmud Beşar : « Des milliers de personnes ont venues au centre de la ville après avoir tout laissé dans leurs villages qu’il ont été obligés de fuir pour raison de sécurité. Les besoins fondamentaux des gens ne peuvent être assurés à cause de l’encerclement et de l’embargo. Les civils ont un besoin urgent de nourriture, de boisons, d’habits, de médicaments et de couvertures. »

« La population de Kobanê continuera la résistance même si on la laisse sans eau ni nourriture » dit Mahmud Beşar qui ajoute que le peuple du Kurdistan, ses amis et les organisations humanitaires internationales doivent prendre leurs responsabilité et apporter une aide urgente au peuple de Kobanê.

9 octobre 2014, vers 20 h

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s